Les barrages sous haute surveillance

Discussion dans 'Info du bled' créé par @@@, 10 Mars 2010.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    [​IMG]

    · Un lâcher de l’ouvrage Al Massira annoncé

    · Les populations évacuées


    Alerte aux inondations! Les pluies diluviennes qui arrosent le pays actuellement inquiètent. Déjà elles ont causé de nombreux dégâts dans pratiquement toutes les régions du Royaume (pertes humaines, dégâts matériels et infrastructures endommagées).

    La situation ne devrait pas s’arranger dans les prochains jours, la Météorologie nationale annonçant encore des précipitations. Aussi, la surveillance s’est accrue autour des barrages hydrauliques qui affichent un taux record.

    En effet, hier, mardi 9 mars, le taux de remplissage atteignait 96,5 % contre 84,1% à la même date en 2009. Et près de la moitié des ouvrages sur les 55 que compte le Maroc étaient pleins à 100%.
    Parmi eux, les barrages Al Wahda, Oued El Makhazine, Nakhla et Ibn Battouta.

    Le département de tutelle procède à des vidanges régulières pour éviter leur débordement. L’actualité remet encore sur le tapis la question de l’entretien des barrages. Pour des spécialistes, si l’on avait procédé au curage des ouvrages, bien des dégâts auraient été évités. Notamment l’inondation de plus de 100.000 hectares l’an dernier dans la région du Gharb après le déversement du barrage Al Wahda .


    La situation risque de se répéter avec le barrage Al Massira qui atteint un taux de 99,4%. Ce dernier est, en effet, sous haute surveillance. Les autorités locales ont demandé aux populations d’évacuer la zone riveraine.

    Si les 40 millions de m3 de stocks qu’il reste à combler sont dépassés, un lâcher de vannes est annoncé. Les habitants de la région de Mechrâa Ben Abbou sont désespérés. Beaucoup ont déjà tout perdu suite aux dernières crues, du 19 février. Les autres vivent la même angoisse. «Après la nouvelle, on s’est installé dans une école par crainte des inondations», déclare une famille.

    Au secrétariat d’Etat de l’Eau et de l’Environnement, l’on se veut rassurant. Selon Mohamed El Rhaz, chef de la division de réalisation de maintenance, il s’agit d’une simple précaution pour éviter des dégâts très importants parmi la population.



    http://www.leconomiste.com/
     
  2. russimor

    russimor motatabbi3

    J'aime reçus:
    68
    Points:
    0
    l'économiste raconte n'importe quoi, rien que les barrages classés de grande taille comptent plus de 110 au maroc!!! http://www.water.gov.ma/02patrimoine/global-barrages.htm
    quant au curage, il doit concerner les cours d'eau et non pas les ouvrages.
    à propos, le barrage sur la photo est loin d'être barrage Al Massira. Pour s'assurer cliquez sur le nom du barrage dans la page qui est sur le lien.
     

Partager cette page