Les détails du passage de Metro chez Label’Vie

Discussion dans 'Scooooop' créé par Med Omar, 24 Novembre 2010.

  1. Med Omar

    Med Omar MoUl DéTaILS-GaRoU PiPaS Membre du personnel

    J'aime reçus:
    813
    Points:
    113
    Les détails du passage de Metro chez Label’Vie

    Entretien avec Zouhair Bennani, PDG du groupe Label’Vie




    · Montage financier: 40% en fonds propres et 60% en dettes

    · Les magasins seront exploités sous l’enseigne Carrefour

    A partir du 1er décembre, Metro Maroc passera dans le caddy de Label’Vie. Dans deux ans, les 8 magasins de la chaîne seront exploités sous l’enseigne Carrefour. Le groupe Label’Vie a coiffé sur le poteau deux concurrents dont un opérateur marocain et accélère ainsi son plan de développement. Son président, Zouhair Bennani explique les soubassements stratégiques de l’opération.

    - L’Economiste: Confirmez-vous le montant de la transaction à 1,2 milliard de dirhams ?

    - Zouhaïr Bennani: Je confirme la transaction d’acquisition de la société Metro Maroc pour un prix compris entre 1,1 et 1,3 milliard de DH. Parce qu’à la date du closing final, se fera un mécanisme d’ajustement en fonction de l’endettement; en fait, en fonction des activités opérationnelles d’usage et l’audit de la société qui viendront impacter le prix. Mais dans tous les cas, le montant de la transaction sera compris dans cette fourchette.

    - Que signifie donc le 1,2 milliard de DH annoncé?

    - Le 1,2 milliard annoncé est un prix cible, mais dans lequel il y a des variables notamment le networking capital, qui vont impacter le chèque final à débourser.

    - Comment avez-vous financé l’opération?

    Nous l’avons financée à hauteur de 40% par apport en fonds propres et 60% en endettement bancaire, avec un pool de banques présidé par la BCP.

    - Qu’est-ce qui va changer de suite dans le fonctionnement du groupe une fois la transaction bouclée?

    - Ce qui va se passer, arithmétiquement, c’est 1 + 1. Label’Vie fait 2,5 milliards de chiffre d’affaires, Métro en fait autant. A fin 2010, notre chiffre d’affaires consolidé va doubler pour atteindre 5 milliards de DH. Aux 2.800 collaborateurs de Label’Vie, s’ajouteront 1.400 de Metro. Nous avons un développement soutenu depuis quelques années dans l’activité super-marché et depuis deux ans, nous avons démarré l’activité hyper-marché avec deux ouvertures réussies de Carrefour, qui sont déjà à l’équilibre. Ce qui est miraculeux dans le secteur.

    - Quel sera le modèle économique pour intégrer votre nouvelle acquisition?

    - Avec ces 8 acquisitions (ndlr: les 8 magasins propriété de Metro Maroc) que nous comptons convertir en hypermarchés Carrefour, leur nombre atteindra 10. C’est le modèle économique pour lequel nous avons opté, d’autant plus qu’il y a une complémentarité totale avec notre stratégie de développement dédiée aux hypermarchés.
    L’acquisition de ces magasins (ndlr: ils sont implantés à Casablanca, Rabat, Tanger, Agadir, Fès, Marrakech, Oujda) viendra compléter le schéma géographique national que nous comptons déployer. En même temps, le grand bénéfice, pas des moindres, est que dans ce marché de la distribution au Maroc où les ressources humaines qualifiées sont très difficiles à trouver, nous aurons la chance d’accueillir, d’intégrer et de nous enrichir de 1.400 personnes formées pendant 20 ans aux meilleures méthodes de gestion dans ce domaine par une entreprise allemande exemplaire. Je pense que ceci justifie largement notre décision.

    - Quelle est la portée stratégique de cette opération?

    - La partie stratégique de cette démarche relève effectivement de notre ambition de nous développer, d’être plus dynamique sur ce marché de distribution moderne qui est naissant au Maroc.
    Donc, notre vision est très claire; nous voulons nous développer dans tous les formats de distribution qui existent, super et hypermarchés. Certes notre croissance se fait à un rythme soutenu, mais nous sommes encore très loin du potentiel du marché.

    - Comment le deal a été monté?

    - Dans les règles de l’art. Metro a lancé un appel à manifestation d’intérêt international pour lequel, il y a eu un short list dont deux autres acteurs marocains, que je suppose ayant déjà un pied dans la distribution, et un acteur international.

    - Qu’est-ce qui a fait la différence ?

    - Ce qui a prévalu (et c’est très important à relever), et pour cela d’ailleurs je tire chapeau au management de Metro, est que les critères de sélection n’ont pas été seulement le prix, mais le projet d’entreprise du repreneur. Les échanges ont porté sur ce que nous comptions faire en reprenant Metro Maroc, la stratégie à mettre en place, ou encore quelle garantie de faire aboutir le projet de reprise. Pour tous ces critères et bien d’autres, Label’Vie a fortement pesé sur la décision du vendeur, avec son projet qui est créateur de valeur.

    - Est-ce à dire qu’il n’y aura pas de plan social?

    - Mieux que ça. Je vous rassure d’abord, parce que notre groupe est en pleine croissance et nous recrutons annuellement, ces dernières années, entre 600 et 800 personnes par an. Dans le cas de Metro Maroc, puis que nous convertirons l’enseigne en Carrefour, nous avons plutôt l’intention de recruter encore plus de collaborateurs. Un magasin cash & carry emploie aujourd’hui en moyenne 140 personnes et un carrefour, 250 personnes. Donc, nous aurons plutôt besoin de recruter 110 nouvelles personnes par magasins à chaque conversion. Ce qui fait que pour les 8 magasins acquis, nous auront besoin, au bas mot, de recruter 800 personnes supplémentaires. C’est-à-dire dans les deux prochaines années.

    - Est-ce que l’emprunt obligataire lancé par Label’Vie était en prévision de cette acquisition?

    - Honnêtement, il aurait bien servi à cette opération, si on l’avait su avant. Mais, Metro ne s’est manifesté pour la cession de sa filiale marocaine qu’à la fin de l’été dernier; tandis que l’emprunt obligataire a été initié bien avant pour financer un plan de développement concernant l’ouverture sur les trois prochaines années de supers et hypermarchés. Mais en quelque sorte, il a servi au développement du groupe.
    Nous envisagions d’ouvrir un à deux hypermarchés par an, nous en avons huit d’un seul coup. C’est cinq années de gagnées sur le plan de développement.

    Propos recueillis par Bachir THIAM


    source : lien
     
  2. Rida

    Rida Accro

    J'aime reçus:
    169
    Points:
    63
    Dommage !
     
  3. Med Omar

    Med Omar MoUl DéTaILS-GaRoU PiPaS Membre du personnel

    J'aime reçus:
    813
    Points:
    113
    prkoi dommage ???
     
  4. Le_Passager

    Le_Passager Bannis

    J'aime reçus:
    68
    Points:
    0
    7it raywalliw ybi3ou lkhoumour ;)
     
  5. Med Omar

    Med Omar MoUl DéTaILS-GaRoU PiPaS Membre du personnel

    J'aime reçus:
    813
    Points:
    113
    ah wi bien dommage alors :'(
     
  6. zbougz

    zbougz بــــابــــا عـــــروب Membre du personnel

    J'aime reçus:
    559
    Points:
    113
    pourquoi?
    c'est plutôt un avantage pour le consommateur! ;)
     
  7. izeli

    izeli ●[●ЖΣΨ

    J'aime reçus:
    229
    Points:
    63

    déjà l métro kaybi3 ttasa . aswa9 salam limafi8ach l khamer .
     
  8. Med Omar

    Med Omar MoUl DéTaILS-GaRoU PiPaS Membre du personnel

    J'aime reçus:
    813
    Points:
    113
    explication métro est un fournisseur spécialisé auprés des professionnelles les hotels + les petites fournisseurs donc l'achat du groupe métro par spécialiste dans la vente en détail comme une grande surface destinés pr le petite consommateur pr moi est un avantage plus pr le consommateur.

    lkhoumour kaytba3 partt kaynin pisriate + les autres fournisseurs!!!

    izeli gal koulchi.[17h]
     
  9. zbougz

    zbougz بــــابــــا عـــــروب Membre du personnel

    J'aime reçus:
    559
    Points:
    113
    je parler pas de l'alcool ;) je parle de la grande distribution en général ;)
     
  10. Med Omar

    Med Omar MoUl DéTaILS-GaRoU PiPaS Membre du personnel

    J'aime reçus:
    813
    Points:
    113
    dakchi li goult c pas dans le meme contexte ???[17h]
     
  11. Le_Passager

    Le_Passager Bannis

    J'aime reçus:
    68
    Points:
    0
    ana ce que j'apprécie chez eux, c'est le petit resto d'à côté,
    3andhom makla zwina.
    amma metro ça fait 5 ou 6 ans madkhalt lih, tatjini l9a6a une fois dedans,
    khassou un relooking ;)
     
  12. lmgred

    lmgred Accro

    J'aime reçus:
    54
    Points:
    48
    donc metro ne va plus couvrir les rest, les epicerie et le demi grossistes?
    c'est ça qui est domage!!
     
  13. Med Omar

    Med Omar MoUl DéTaILS-GaRoU PiPaS Membre du personnel

    J'aime reçus:
    813
    Points:
    113
    Oui au faite metro gagné plus en jouant l'intermediaire mais daba les epiciers et les autres doivent se fournir auprés de la societe ce qui va reduire le cout de revient ;)
     
  14. lmgred

    lmgred Accro

    J'aime reçus:
    54
    Points:
    48
    Nop,
    ça depends des porduits, y'a des produits destiné pr metro dautre pour les marjanes et companie.
    Là les epiceries seront obligé de s'aprivisionné auprés des demi grossiste, grossistes ou ambassadeur....
    c'est domage
     

Partager cette page