Les douze travaux de Jettou

Discussion dans 'Info du bled' créé par kochlok03, 25 Janvier 2007.

  1. kochlok03

    kochlok03 Visiteur

    J'aime reçus:
    114
    Points:
    0
    Elections, Sahara, énergie…la feuille de route pour 2007

    · Le Premier ministre surfe sur l’embellie 2006


    La feuille de route du Premier ministre pour les mois qui nous séparent des élections est tracée. Elle se décline en douze dossiers jugés importants. Driss Jettou a dévoilé sa démarche lors d’un dîner-débat avec la presse, lundi soir, où il était accompagné de Nabil Benabdallah, ministre de la Communication. «Ma mission sera accomplie jusqu’au bout», dira d’emblée Jettou. Et d’ajouter: «Le prochain gouvernement sera dans de bonnes conditions en trouvant une base pour continuer à développer le pays». Il aborde donc cette année avec assurance, gonflé à bloc par les performances de 2006 dont il a présenté quelques «résultats encourageants».

    En tête des chantiers de 2007, l’organisation des élections législatives. Jettou est catégorique: les prochaines échéances «seront propres et transparentes». Elles permettront de dégager une véritable carte politique avec le poids réel de chaque formation.

    En toile de fond, un gouvernement homogène et une opposition forte. Le souhait du Premier ministre est de voir les partis accorder aux femmes et aux jeunes plus d’intérêt pour jouer un rôle qui corresponde à leur poids dans la société. Les partis gagneraient à placer des femmes en tête de liste dans des circonscriptions faciles et sûres.
    Quid d’un éventuel raz-de-marée du PJD lors des prochaines échéances? Pour Jettou, le mode de scrutin adopté n’accorde pas la majorité à une seule formation. Une coalition de plusieurs partis politiques sera nécessaire pour gouverner. «Ce n’est pas une catastrophe que le PJD soit dans une coalition», s’exclame le Premier ministre.
    L’intégrité territoriale est aussi un dossier stratégique. Le chef du gouvernement veut préparer les conditions pour la mise en œuvre de l’autonomie. Le Maroc présentera son offre aux Nations unies dans les semaines à venir, au plus tard dans deux mois. Il s’agira de se mobiliser pour s’assurer le maximum de soutien à travers le monde d’autant que les ennemis de la cause se préparent à la riposte.

    Le troisième chantier important est relatif à l’habitat social.

    Si le cap de 100.000 logements par an est dépassé, les promoteurs veulent aller plus loin. Pour répondre à leurs nouveaux besoins, il est impératif de les alimenter en foncier, en programmes, en villes nouvelles et en matériaux de construction. Selon lui, il est nécessaire de construire une cimenterie par an d’une capacité de 1,5 million de tonnes pour répondre aux besoins de cette relance du bâtiment. D’ailleurs, les ventes de ciment ont progressé de plus de 11% au cours de l’année écoulée. Toujours sur ce chapitre, Jettou veut toucher les salariés du privé et les indépendants sachant que la demande en logements des fonctionnaires est appelée à baisser.
    Autre dossier, la maîtrise de l’utilisation de l’énergie.

    La priorité sera donnée aux énergies renouvelables. Une circulaire est prête pour demander à l’Administration de réduire sa consommation d’électricité de 50%. Le gouvernement va mettre sur le marché 10 millions d’ampoules avec une subvention de 120 millions de DH. Cela l’aidera à économiser la construction d’une centrale de 2 milliards de DH. Pour Jettou, la progression de la consommation de 8 à 9% impose de construire une centrale de 500 mégawatts tous les ans. Le nucléaire n’est pas encore inscrit à l’ordre du jour.

    Le Premier ministre a également cité la santé avec les établissements ouverts et d’autres en construction. En outre, le Ramed (couverture médicale pour les indigents) et Inaya (couverture sociale des indépendants)  seront lancés au cours des semaines prochaines.

    Sur la feuille de route de Jettou, la refonte de la politique de l’eau, avec des programmes gouvernementaux pour la micro-irrigation. Ainsi, une opération-pilote pour équiper une superficie de 6.000 hectares en goutte à goutte sera lancée en 2007.


    Le prochain gouvernement développera cette expérience. L’assainissement liquide a aussi sa place sur le tableau de bord du gouvernement avec un plan national de 43 milliards de DH qui a été lancé en 2006. Pour Jettou, 30 millions de mètres cubes sur les 50 millions que consomment Marrakech seront recyclés pour servir à l’agriculture et à l’irrigation des golfs.

    Sur le registre de la Caisse de compensation, le gouvernement réfléchit à de nouveaux mécanismes d’aides. Cependant, le produit de la réflexion ne sera pas mis en œuvre en 2007, l’année électorale y est pour quelque chose. Le travail sera préparé pour le prochain gouvernement, dira Jettou.

    http://www.leconomiste.com/]source et suite[/url]​
     

Partager cette page