Les Ethiopiens aux urnes

Discussion dans 'Info du monde' créé par @@@, 23 Mai 2010.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    Le Premier ministre sortant d'Ethiopie, Meles Zenawi, est donné grand favori des élections législatives dimanche pour lesquelles près de 32 millions d'électeurs sont appelés aux urnes à partir de 6 heures (3 heures GMT), selon le Bureau national des élections (NEBE).

    Le Front révolutionnaire et démocratique des peuples éthiopiens (EPRDF), au pouvoir, aligne 501 candidats. La coalition de l'opposition, le Forum pour la démocratie et le dialogue (Medrek), en présente 421, selon le NEBE. Une partie des résultats sera communiquée le 24 mai, mais les définitifs seront connus le 21 juin, conformément à la loi électorale.

    Pour ce quatrième scrutin multipartite de l'histoire du pays, M. Meles, au pouvoir depuis 19 ans, joue sur son bilan économique: croissance d'environ 10%, inflation maîtrisée et exportations en hausse. L'Ethiopie est aussi le point d'appui régional de la lutte anti-terroriste.

    Pendant la campagne qui s'est terminée jeudi soir, l'opposition et des défenseurs des droits de l'Homme ont dénoncé un climat général d'intimidation. Le gouvernement a affirmé n'être en rien mélé aux violences enregistrées. En 2005, des violences avaient ensanglanté la proclamation des résultats du scrutin quand l'opposition --avec le meilleur score de son histoire-- et des observateurs de l'Union européenne (UE) avaient dénoncé des irrégularités dans le comptage des voix. La répression de manifestations s'était soldée par 200 morts, dont sept policiers, selon un rapport parlementaire.






    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/05/23/97001-20100523FILWWW00015-les-ethiopiens-aux-urnes.php
     
  2. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    Le scrutin éthiopien jugé peu régulier



    Les Etats-Unis ont estimé aujourd'hui que les élections législatives organisées dimanche en Ethiopie et remportées par le parti du Premier ministre Meles Zenawi ne respectaient pas les "normes internationales" requises en termes de régularité.

    Bien que le scrutin se soit déroulé dans un climat relativement calme et pacifique, "nous remarquons que les élections ne présentent pas les normes internationales" requises, a déclaré le secrétaire d'Etat adjoint américain aux affaires africaines, Johnnie Carson.
    Au pouvoir depuis 1991, l'EPRDF (Front révolutionnaire et démocratique des peuples éthiopiens) a laminé l'opposition, y compris dans les bastions de cette dernière à Addis Abeba et dans la région de l'Oromo (centre), selon des chiffres partiels annoncés par la commission électorale.

    L'opposition ainsi que des défenseurs des droits de l'homme ont dénoncé une campagne d'intimidation menée depuis des semaines, voire des mois, par le parti au pouvoir.




    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2...84-le-scrutin-ethiopien-juge-peu-regulier.php
     

Partager cette page