Les grands travaux de Karim Ghellab

Discussion dans 'Info du bled' créé par Casawia, 19 Septembre 2005.

  1. Casawia

    Casawia A & S Forever

    J'aime reçus:
    145
    Points:
    0
    Karim Ghellab est pratiquement sur tous les fronts. En charge de deux grands départements ministériels, il engrange les réformes sectorielles et les projets structurants aussi bien au Transport qu'à l'Equipement. Cette année, d'ailleurs, promet d'être un grand cru. Elle sera marquée par la mise en ½uvre des réformes importantes : réforme portuaire, maritime, code de la route, transport routier, etc.

    Elle verra bien sûr la poursuite et le maintien du rythme de réalisation des grands projets tels Tanger Med, le réaménagement des aéroports de Casablanca, de Marrakech et de Tanger.

    Pour le chantier des autoroutes, l'axe Casablanca-El Jadida et celui de Settat-Marrakech seront achevés.

    Cet automne verra également le lancement des travaux de construction de l'autoroute Marrakech-Agadir.

    Certains autres projets du ministère s'inscrivent dans l'esprit de l'Initiative nationale de développement humain. Il s'agit des projets de routes et de services de transport qui ne répondent pas uniquement à un souci de rentabilité économique et technique, mais qui seront mesurés avant tout à l'aune de leur rentabilité sociale et de leur impact direct et indirect sur la qualité de vie des populations concernées. Dans ce sens, il est prévu la signature des conventions de financement du nouveau programme de routes rurales PNRRII pour la réalisation de 15.000 km de routes.

    La sécurité routière est un autre chantier auquel le ministre du Transport et de l'Equipement accorde beaucoup d'intérêt. Malgré la baisse des tués et des blessés dans les accidents de la route, la situation demeure dramatique. L'acquisition de nouveaux radars à fort potentiel technologique rentre en effet dans le plan stratégique intégré d'urgence de sécurité routière (PSIU) qui a été déjà mis en ½uvre et qui vise à lutter contre les accidents de la route. Ainsi, 150 radars fixes seront installés progressivement à partir de 2006 sur les routes urbaines et interurbaines à fort trafic et à risque d'accident.

    Quant à la réforme des agréments du transport, le chantier est tout à son début. Le département de Karim Ghellab a commencé par faire un inventaire exhaustif de la situation avec un point sur le nombre d'agréments en circulation et exploités, le nombre de taxis et d'autocars. Cette “ photo globale ” du secteur servira de base pour finaliser un projet de loi qui définira les règles d'accès à la profession, pour chaque catégorie de transport, définira les modalités de mise en ½uvre, la période de transition entre le passage de l'ancien au nouveau système et le délai de gestion.


    Selon le ministre, le projet de loi verra vraisemblablement le jour au cours de l'année 2006.
    Pour ce qui est des délais de réalisation de ces chantiers, le ministre du Transport et de l'Equipement se veut rassurant : tous les chantiers font l'objet d'un suivi permanent dans le respect des délais de réalisation et de garantie de la sécurité et de la qualité des ouvrages.

    K D et A R
    Le Matin
     

Partager cette page