les islamistes appellent à renforcer les prérogatives du Premier ministre

Discussion dans 'Info du bled' créé par @@@, 16 Décembre 2009.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    Le Conseil national du PJD, réuni le week-end dernier à Bouznika, a appelé à approfondir le débat sur les réformes politiques et constitutionnelles revendiquées par le parti.

    Les islamistes remettent sur la table la question des réformes politiques et constitutionnelles.
    Le Conseil national du Parti de la justice et du développement (PJD) a appelé, à l’issue de sa session ordinaire, tenue samedi 12 et dimanche 13 décembre, à établir un agenda clair en ce qui concerne la mise en œuvre des recommandations du sixième congrès du parti tenu en 2008 se rapportant aux réformes politiques et constitutionnelles.


    En effet, les membres du Conseil national du parti, dirigé par Abdelilah Benkirane, ont insisté sur la nécessité d’ouvrir un débat profond à propos des réformes. Le PJD avait retenu à l’issue de son 6ème congrès plusieurs points se rapportant aux réformes politiques, notamment le renforcement des prérogatives du Premier ministre, la garantie de l’indépendance de la justice, le renforcement des prérogatives des instances élues et la réforme du système électoral.

    Contacté par ALM, Saâd-Eddine El Othmani, président du Conseil national du PJD, a mis l’accent sur l’urgence de procéder à des réformes politiques. «Nous espérons voir se concrétiser les réformes politiques que nous revendiquons. Il faut développer et renforcer d’urgence la démocratie nationale sur tous les plans», affirme M. El Othmani.


    Rappelons que le Conseil a traité, lors de sa session ordinaire, plusieurs questions se rapportant à l’évaluation du rendement du parti, l’entrée en scène du PAM, la problématique de la transhumance politique et le rapport du PJD avec les autres formations politiques.



    http://www.aujourdhui.ma/couverture-details72790.html
     

Partager cette page