Les kamikazes de Moscou seraient de jeunes veuves

Discussion dans 'Info du monde' créé par @@@, 2 Avril 2010.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    [​IMG]

    Les Russes pensent avoir mis un visage sur la terreur. Selon la presse moscovite, les enquêteurs auraient identifié les deux kamikazes du métro. Il s'agirait de deux jeunes femmes, veuves d'opposants du Caucase. L'une, âgée de 17 ans, aurait été la compagne d'un rebelle du nom d'Oumalat Magomedov, abattu par la police le 31 décembre dernier, lors d'un contrôle dans l'ouest du Daguestan.

    L'autre terroriste, âgée de 20 ans, serait la veuve d'un opposant de Goudermès, tué en octobre 2009 alors qu'il préparait, selon les Russes, un attentat contre le président de Tchétchénie, Ramzan Kadyrov. La jeune femme pourrait être originaire de Tchétchénie.

    "Influence wahhabites"

    Le quotidien Kommersant assure que les deux jeunes femmes ont rencontré leurs futurs époux par internet. Selon le journal, la plus jeune aurait été amenée chez Oumalat Magomedov, alias Al-Bara, "quasiment de force". L'édition de vendredi montre une photo du couple : la jeune fille au visage encore poupon y apparaît voilée et entièrement vêtue de noir, enlacée par le jeune homme. Les deux tiennent un pistolet.

    Considéré par les rebelles comme l'Emir du Daguestan, Oumalat Magomedov était un proche du leader rebelle Dokou Oumarov, qui se fait appeler Emir du Caucase et a revendiqué les deux attentats de Moscou dans une vidéo publiée mercredi. Selon l'une des versions de l'enquête, la jeune femme serait tombée après la mort de son conjoint "sous l'influence d'idéologues wahhabites" qui l'auraient "convaincue de se sacrifier pour venger son mari".

    Le chef des services secrets russes a assuré jeudi que les cerveaux des attentats étaient identifiés et que des arrestations étaient en cours.




    http://lci.tf1.fr/monde/europe/2010-04/de-jeunes-veuves-auraient-seme-la-mort-a-moscou-5795929.html
     
  2. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    La kamikaze russe était enseignante


    Des enquêteurs ont confirmé aujourd'hui qu'une des kamikazes à l'origine du double attentat meurtrier du 29 mars dans le métro de Moscou était une enseignante de 28 ans originaire du Caucase du Nord. "J'ai reconnu ma fille sur la photo", a déclaré Rasoul Magomedov, le père de Maryam Charipova, par téléphone depuis le Daguestan. "C'est vraiment dur quand ils vous mettent (la photo) de la tête de votre fille" sous les yeux, a-t-il ajouté en faisant référence aux enquêteurs.



    Les deux attentats-suicide du 29 mars, qui ont fait 40 morts et 121 blessés, dans le métro de Moscou en pleine heure de pointe étaient les premiers commis dans la capitale russe depuis six ans. Selon des informations diffusées mardi par le Service fédéral de sécurité (FSB, ex-KGB), des preuves montrent que Maryam Charipova, enseignante qui avait fait des études d'université, était l'une des kamikazes. La première avait été précédemment identifiée comme étant Djanet Abdourakhmanova, la veuve de 17 ans d'un militant islamiste du Daguestan tué par les forces gouvernementales.

    Le père de Maryam Charipova a confié que des agents des services de sécurité lui avaient déclaré voilà plusieurs semaines que sa fille avait épousé un militant islamique, mais qu'il la croyait quand elle l'assurait qu'elle ne se marierait jamais sans son consentement. Ce sont des "idioties", a-t-il lancé. "Elle était toujours à l'école ou à la maison. S'il y a un mari, sa femme devrait être avec lui".

    Fille unique, Maryam Charipova, enseignait dans le même établissement scolaire que ses parents et vivait en leur compagnie dans leur village natal, Balakhani. Son père l'a décrite comme "patiente et cultivée". "Je ne crois pas ce qui s'est passé. C'est trop dur", a-t-il souligné. "Nous n'avons jamais eu d'apostats" dans notre village.
    Un dirigeant rebelle tchetchène, Dokou Oumarov, a revendiqué la responsabilité du double attentat de Moscou, affirmant qu'il avait été commis en représailles à la mort de civils tués par les forces de sécurité russes. Oumarov, qui a participé aux deux conflits séparatistes en Tchétchénie, cherche aujourd'hui à créer un Etat islamique dans la région.

    Des organisations de défense des droits de l'Homme accusent les forces de sécurité et la police du Caucase du Nord d'alimenter l'insurrection par des meurtres, des enlèvements et d'autres exactions.




    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2...0526-russie-la-kamikaze-etait-enseignante.php



    تعرفت السلطات الروسية على هوية الانتحارية الثانية التي فجرت نفسها في مترو أنفاق موسكو في أواخر مارس/آذار الماضي، وقالت إنها مواطنة داغستانية تدعى مريم شاريبوفا، وبذلك تكون السلطات قد تعرفت على هويتي الانتحاريتين اللتين نفذتا الهجوم الذي أسفر عن مصرع 40 قتيلاً على الأقل، وإصابة ما يزيد على 90 آخرين.

    وقالت أجهزة التحقيق والأمن الروسية أن شاريبوفا هي الانتحارية التي فجرت نفسها في محطة مترو "لوبيانكا" في 29 مارس/آذار، وهي من مواليد 1982، كما أفاد مقر العمليات الفدرالي التابع للجنة الوطنية الروسية لمكافحة الإرهاب.

    وجاء في بلاغ المقر أن "هذه المرأة كانت، حسب المعلومات المتوفرة، زوجة محمد علي وهابوف، زعيم إحدى العصابات المسلحة الداغستانية"، بحسب ما نقلت وكالة أنباء نوفوستي الروسية.

    وكانت سلطات الأمن الروسية قد كشفت الجمعة، عن هوية المنفذة الأولى للتفجيرات الانتحارية التي استهدفت مترو أنفاق موسكو الاثنين الماضي.

    http://arabic.cnn.com/2010/world/4/6/russia.attck/index.html
     

Partager cette page