Les Marocains améliorent l'équipement de leurs ménages

Discussion dans 'Info du bled' créé par Le_Dictateur, 5 Avril 2007.

  1. Le_Dictateur

    Le_Dictateur Visiteur

    J'aime reçus:
    85
    Points:
    0
    Les habitudes d'achat des consommateurs changent. Le secteur des biens techniques se développe rapidement au Maroc.

    Les distributeurs et industriels se livrent une rude concurrence pour améliorer leur part dans ce marché en pleine mutation.

    Forte croissance en 2006 pour l'électroménager (29% en volume) tirée par les lave-linge. Avec un nombre croissant de points de ventes, une activité promotionnelle intense assortie de crédit à la consommation et de larges gammes adaptées à une clientèle diversifiée, la distribution moderne constitue également un moteur de cette croissance, indique l'étude du marché réalisée par GFK Maroc, filiale du groupe allemand GFK.


    La croissance est moindre sur le marché de l'électronique grand public (2,7%) en pleine mutation, des téléviseurs cathodiques -en recul de 8%, vers les écrans plats qui contribuent positivement à la croissance valeur (13% pour le total électronique grand public) compte tenu de leur forte valorisation (en 2006 en moyenne 21863 Dhs pour un écran plat contre 1855 dhs pour un téléviseur cathodique)

    Sur le marché de la téléphonie mobile, la croissance marque le pas avec une évolution de 12% au deuxième semestre 2006 vs 2005 tandis que les ventes restent relativement figées sur des produits basiques.

    S'agissant des technologies de l'information dont le chiffre d'affaires repose à 59% sur les ordinateurs portables, les opérateurs cherchent à rendre ces derniers relativement abordables avec des modèles entrée de gamme parfois inférieurs à 10.000 dhs.

    Concernant l'électroménager, il a été marqué par la vente de 463 000 unités pour un chiffre d'affaires de 1.743 millions de dirhams. Le gros électroménager a connu une année positive, marquée par un taux de croissance de 29% en volume et de 18% en valeur comparativement à 2005.

    Il ressort de la même étude que cette croissance s'est appuyée sur un potentiel important au niveau de l'équipement des ménages, en particulier les lave-linge, une accessibilité croissante des produits liée à l'érosion générale des prix et aux stratégies des industriels et distributeurs (entrées de gamme, promotions) ainsi que sur les facilités de crédit.

    La distribution traditionnelle reste dominante (57% de parts de marché en volume / 52% de parts de marché en valeur).

    Toutefois, avec une croissance de 42% en volume et de 29% en valeur par rapport à 2005, la distribution moderne est la grande gagnante de l'année 2006 et voit sa part de marché progresser de 4 points grâce à l'extension du nombre de points de ventes (ouvertures), l'activité promotionnelle intense accompagnée de crédit gratuit aux périodes clefs, l'assortiment et des prix étudiés pour répondre aux besoins de tous les types de clientèle sans oublier l'évolution des habitudes d'achat des consommateurs.

    Avec un taux d'équipement de 48% en 2001 d'après le HCP et estimé à 71% en 2006 par GfK, les réfrigérateurs, catégorie la plus importante du gros électroménager (47% des volumes et 58% du chiffre d'affaires en 2006) est aussi la plus mature. Ce qui n'empêche pas les réfrigérateurs d'atteindre une croissance de 20% en volume et de 14% en valeur.


    La croissance des réfrigirateurs est caractérisée par le niveau des technologies du froid. A ce niveau, il est à signaler la progression du segment no frost à 30% en volumes tandis que le segment frost enregistre une croissance de 15%.

    Source - AllAfrica.Com
     

Partager cette page