Les Marocains des Etats-Unis appelés à se mobiliser

Discussion dans 'Info du bled' créé par freil, 24 Septembre 2005.

  1. freil

    freil Libre Penseur

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    Sept ressortissants marocains originaires des provinces du sud, qui ont entrepris une visite de plusieurs jours aux Etats-Unis pour sensibiliser les décideurs politiques et l'opinion publique au calvaire qu'endurent les populations séquestrées à Tindouf, ont demandé à la communauté marocaine établie aux USA d'être un pont d'amitié entre le Maroc et les Etats-Unis.

    Lors d'un dîner offert en son honneur, mardi soir à Miami, par Bouchta Elibrahimi, un homme d'affaires marocain établi en Floride, les membres de la délégation, ont affirmé qu'ils sont venus du coeur des provinces marocaines du sud avec un message d'amitié pour le peuple américain.

    Le chef de la délégation, Bachir Edkhil, un ancien responsable du "polisario", a donné un aperçu aux membres de la communauté marocaine, venus nombreux à la rencontre de leurs concitoyens des provinces du Sahara, sur les activités de la délégation à Washington et à Miami. Les membres de la délégation, a-t-il dit, ont pu informer les décideurs politiques, les législateurs, les leaders religieux américains rencontrés sur les souffrances endurées par les populations séquestrées dans les camps de Tindouf, le désespoir des familles divisées et séparées, la douleur des enfants déportés qui voient ainsi leur enfance volée, leur dignité bafouée et leur personnalité brimée.

    Affirmant que toutes les personnalités rencontrées ont prêté une oreille attentive aux récits poignants des membres de la délégation et à leur cause, M. Edkhil a exhorté la communauté marocaine à poursuivre cette campagne de sensibilisation et d'information auprès de leurs amis, leurs collègues, leurs voisins pour attirer leur attention sur la tragédie humaine que vivent des milliers de familles dans les camps de Tindouf.

    ''Au nom de tous ces séquestrés, qui n'ont pas la chance d'avoir la liberté de mouvement que nous avons, ni la possibilité d'exprimer librement leurs souffrances qui sont nôtres, nous vous demandons de dire au monde que ces familles sont divisées, détruites, désunies'', a déclaré M. Edkhil.

    ''Nous attachons beaucoup d'espoir sur vous et nous voulons jeter, à travers vous, un pont d'amitié entre le Maroc et l'Amérique'', a dit M. Edkhil, soulignant qu'il est du devoir de tout un chacun de lutter pour mettre un terme au calvaire de nos concitoyens séquestrés par "le polisario".

    M. Mohamed Salem El Kadi a, de son côté, souligné que l'objectif de la visite de la délégation marocaine aux Etats-Unis est de défendre l'intégrité territoriale du Royaume et de réunir les familles séparées et les faire revenir chez elles, dans le pays qui les a vu naître et grandir, pour qu'elles vivent dans la paix, la liberté et la prospérité et qu'elles participent à la prise de décision et au processus de développement de leur mère patrie.

    Lors de cette rencontre chaleureuse et attendrissante, les membres de la communauté marocaine, venus nombreux malgré la tempête tropicale qui rendait les déplacements très difficiles et même dangereux, ont exprimé leur solidarité avec les populations tenues en otage par le "polisario" et réitéré leur constante mobilisation pour défendre l'intégrité territoriale du Maroc et leur soutien au règlement de la question du Sahara dans le cadre de la souveraineté marocaine.

    Ils ont également exprimé leur détermination à n'épargner aucun effort pour sensibiliser l'opinion publique américaine aux souffrances de la population séquestrée depuis trente ans sur le territoire algérien, au déchirement douloureux des familles séparées de leurs enfants déportés à Cuba et aux flagrantes violations des droits de l'Homme dans les camps de la honte, à Tindouf.

    La présence de Karim Laroussi, le fils d'un prisonnier de guerre marocain, qui a passé 25 ans dans les geôles du "polisario" avant d'être libéré en septembre 2004, a ajouté une note d'émotion à cette soirée de retrouvailles.


    Karim a tenu à venir rencontrer les membres de la délégation pour leur exprimer sa solidarité avec les familles qui souffrent, comme il a lui-même souffert, de la séparation d'un être cher. La soirée a vu la participation de plusieurs hommes d'affaires, étudiants et universitaires marocains établis dans l'Etat de Floride, dont Driss Temsamani, un expert en communication et e-commerce et initiateur d'El Karya, un village marocain virtuel qui jette des ponts entre les Marocains à travers le monde et fait connaître les multiples facettes de la culture marocaine.


    MAP
     

Partager cette page