les MRE aurons des représentants dans la chambre des représentants

Discussion dans 'Info du bled' créé par freil, 8 Novembre 2005.

  1. freil

    freil Libre Penseur

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    SM le Roi Mohammed VI a annoncé, dimanche, Sa décision de "conférer aux Marocains résidant à l'étranger, la possibilité de se faire dûment représenter à la Chambre des Représentants, de façon appropriée, réaliste et rationnelle".

    Cette décision est la première de quatre décisions "importantes et complémentaires les unes des autres" en faveur de la communauté marocaine à l'étranger que SM le Roi a annoncées dans un discours adressé à la nation à l'occasion du 30ème anniversaire de la Marche verte.

    "La deuxième décision, qui découle, d'ailleurs, de la première, porte sur la nécessité de créer des circonscriptions législatives électorales à l'étranger, afin de permettre à nos citoyens de l'étranger de choisir leurs députés dans la première Chambre du Parlement", a indiqué le Souverain qui s'est félicité du rôle efficace de la communauté marocaine à l'étranger "que Nous considérons comme un atout majeur pour le Maroc nouveau".

    Quant à la troisième décision, elle "accorde aux nouvelles générations de Notre chère communauté à l'étranger, le droit de voter et de se porter candidat dans les élections, à l'instar de leurs parents, et ce, en application du principe de l'égalité dans la citoyenneté", a jouté SM le Roi.

    Le Souverain a souligné avoir donné, à cette fin, instruction au gouvernement pour prendre les mesures nécessaires à la mise en uvre de ces trois décisions, lors de la révision de la législation électorale.

    Pour sa part, la quatrième décision porte sur la création, sous la présidence de SM le Roi, d'un Conseil Supérieur de la Communauté marocaine à l'étranger, constitué de façon démocratique et transparente, et bénéficiant de toutes les garanties de crédibilité, d'efficience et de représentativité authentique.

    Ce conseil, a dit le Souverain, "comprendra également des membres nommés par Notre Majesté parmi les personnalités connues pour leur implication remarquable dans la défense des droits des immigrés marocains et des intérêts supérieurs de la nation, ainsi que des représentants des autorités et des institutions concernées par les questions de l'émigration".

    SM Le Roi a affirmé que "ces décisions et ces orientations s'inscrivent dans le cadre d'une stratégie globale tridimensionnelle qui prend en considération le fait que le Maroc constitue à la fois une source d'émigration, un lieu de passage et une destination pour elle".

    Le Souverain a rappelé la sollicitude particulière qu'il n'a eu de cesse de témoigner à cette communauté, à son interaction positive avec les pays d'accueil et à son adhésion agissante aux réformes et aux grands chantiers qu'Il conduit.

    "Nous veillons également à assurer les conditions appropriées pour le séjour légal de la communauté d'étrangers qui ont choisi de s'installer au Maroc, que ce soit à des fins d'étude et de formation, pour le travail et l'investissement, pour le tourisme ou pour toute autre raison, et ce, dans un climat de sécurité et de quiétude, et sous le règne de la loi", a poursuivi le Souverain.

    SM Le Roi a relevé que parallèlement à cela, et du fait de la position géographique de notre pays et des contraintes de l'environnement régional et international, "une nouvelle donne autrement plus sensible s'est imposée, faisant de lui un lieu de transit pour les émigrés issus de pays sub-sahariens frères et prenant la direction d'une Europe de plus en plus hermétique".


    "Bien qu'il soit le premier à pâtir de cette situation, le Maroc ne ménage aucun effort, en dépit de ses moyens limités, pour y faire face dans le cadre d'une parfaite coordination avec sa voisine l'Espagne amie. Toutefois, le problème dépasse, au fond, le cadre bilatéral de ces deux pays voisins et interpelle l'ensemble des pays concernés par la question de l'émigration, en Afrique, au Maghreb et en Europe".

    Le Souverain a appelé à "un traitement global bien au-delà de l'aspect sécuritaire" au phénomène de l'émigration illégale, lequel traitement "restera insuffisant en soi si l'on ne s'avise pas de remédier aux causes économiques et sociales du phénomène dans les pays-émetteurs".

    " Or, a ajouté le Souverain, ce traitement reste tributaire du soutien qui doit être apporté au développement local des peuples africains frères pour leur permettre de vivre dans la stabilité, et d'accéder à une vie digne chez eux, dans un climat de prospérité partagée et de sécurité globale".

    SM le Roi a rappelé l'initiative prise par le Maroc et l'Espagne appelant les Etats membres de l'Union Européenne, ceux du Maghreb et les pays africains concernés, à se réunir afin d'élaborer une politique commune, définissant clairement ses responsabilités, ses moyens d'action, ses programmes intégrés et sa vision stratégique de l'émigration, "tant il est vrai qu'il s'agit là d'un problème structurel, et non d'un phénomène éphémère".


    Source: MAP
     
  2. relic_68

    relic_68 Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : les MRE aurons des représentants dans la chambre des représentants

    Allah ybarek F3mer Sidi
    Mais chai pas tro si je vai voter ou pas , vu ke je ne serai pas grand chose sur les condidats :-(
    et c dommage aussi d etre 1 foi de plus en retard , très en retar!!! vu que l 'Algerie a bi1 adopter ca avan nous :-(
    j arret si nan je risque de chialer encor :D
     

Partager cette page