Les pêcheurs à la canne observent un sit-in devant la wilaya

Discussion dans 'Info du bled' créé par freil, 16 Septembre 2005.

  1. freil

    freil Libre Penseur

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    Les pécheurs à la canne qui exercent au quai Moulay Youssef à proximité de la mosquée Hassan II ont observé mercredi 14 septembre un sit-in devant le siège de la wilaya de Casablanca pour contester contre la fermeture du quai précité depuis les attentats terroristes du 16 mai. Depuis plusieurs mois, les autorités locales étaient totalement sourdes aux revendications exprimées par les pêcheurs à la canne. Le refus d'ouverture de dialogue a contraint les pêcheurs à changer de stratégie en descendant à la rue pour faire entendre leur voix.

    Ils étaient quelque 180 pêcheurs accompagnés de leurs enfants à manifester devant la wilaya. Ils brandissaient presque tous des drapeaux nationaux et des pancartes sur lesquelles on peut lire "Les pêcheurs à la canne vivent dans des situations difficiles depuis la fermeture du quai ", " Aidez-nous à surmonter cette situation difficile " ou encore " Appliquez les orientations Royales "

    A en croire certains grévistes, plusieurs pêcheurs poussés par le besoin se sont déjà convertis en vendeurs de cigarettes en détail pour subvenir aux besoins de leur famille. Cette situation précaire risque de s'aggraver en cette rentrée scolaire et à l'approche du moi de Ramadan si les autorités locales campent sur leurs positions. Hassan Rekbi, porte-parole des pêcheurs, affirme que ce mouvement de grève n'est pas une démonstration de force, mais juste un appel à l'aide pour sauver 180 familles qui vivent de cette activité.

    De son côté, Mohamed Khandil, père de deux enfants, affirme qu'il a vendu toutes ces affaires pour survivre. Ce n'est pas la première fois que les pêcheurs à canne montent au créneau pour demander la résolution de ce problème. Ils ont déjà observé durant plusieurs jours des sit-in devant le district du port au port de Casablanca, mais sans résultats.

    "Cela fait plus de 35 ans que je pêche sur le quai Moulay Youssef et personne n'est jamais venu nous en interdire l'accès "souligne un pêcheur rouge de colère.
    Ce n'est qu'après les attentats terroristes du 16 mai 2003 que les autorités ont pris la décision de fermer le quai. Officiellement, elles avancent que le poisson pêché dans cette zone n'est pas bon à la consommation en raison de la pollution des eaux dans cette partie de l'océan.


    A aucun moment, elles n'évoquent une mesure sécuritaire. La thèse sanitaire brandie par les autorités locales est complètement fausse, souligne un pêcheur. Les pêcheurs envisagent de poursuivre leur mouvement de grève si aucun dialogue n'est instauré avec les responsables.

    Il est à signaler que les pêcheurs à la canne ont toujours accès au quai Moulay Youssef depuis même le protectorat et jusqu'au 16 mai 2003. Tous les pêcheurs ont signé des engagements à respecter l'ordre moyennant un permis d'accès délivré par le district du port.


    LEMATIN
     

Partager cette page