Les pays arabes face à la problématique des fonds détournés

Discussion dans 'Info du bled' créé par titegazelle, 27 Octobre 2013.

  1. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    Les pays arabes face à la problématique
    des fonds détournés

    [​IMG]
    Le directeur de la stratégie et des opérations de la BM,
    pour Mena, Gérard A. Byam | MAP



    Les représentants de plusieurs pays arabes ont relevé, samedi à Marrakech, les difficultés et la complexité des procédures de recouvrement des fonds détournés.

    Les représentants, ainsi que de hauts magistrats et des responsables d’organismes financiers internationaux ont en outre plaidé pour la persévérance et une coopération internationale effective pour le rapatriement des avoirs mal acquis.

    Le Forum Arabe sur le recouvrement des avoirs, qui est à sa deuxième édition après celle de Doha en septembre 2012, est une initiative visant à rassembler les Etats arabes en transition, le Groupe des Huit (G8), ainsi que d’autres centres financiers et Etats de la région pour permettre de rapatrier les fonds détournés placés dans les banques et institutions financières étrangères.

    La 2eme édition de Marrakech (Forum Arabe II), co-organisée par le Maroc et le Royaume Uni avec le support de l’initiative StAr (The Stolen Assert Recovery initative) de la Banque mondiale (BM) et l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), s’assigne pour objectif de poursuivre et approfondir la collaboration sur la question du recouvrement des avoirs au Moyen-Orient et Afrique du Nord.

    L'événement permettra de faire le bilan des progrès réalisés dans les efforts de recouvrement des avoirs dans les pays arabes en transition depuis le premier Forum et d’instaurer une discussion intergouvernementale sur la gouvernance et le cadre futurs du Forum Arabe. Le Forum Arabe II sera également l’occasion de renforcer la collaboration des acteurs en matière de recouvrement des avoirs sur le fondement des informations, contacts, et bonnes pratiques propres aux pays du Partenariat de Deauville.

    Intervenant à l’ouverture de ce Forum, M. Abdellah Baha, ministre d’Etat représentant le Chef du gouvernement à cette manifestation, a affirmé que le Maroc a toujours appuyé les efforts et initiatives pour consacrer la démocratie, la bonne gouvernance et la lutte contre toutes les formes de corruption.


    Ces efforts constants, ajoute-t-il, ont trouvé un écho favorable auprès des tribunes et instances internationales, citant, à titre exemple, le Groupe d'action financière (GAFI) qui vient de retirer le Maroc de sa liste noire tout en saluant les "progrès significatifs" accomplis par le Royaume dans la lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme.

    Les bouleversements de l’économie mondiale ces dernières années et leurs impacts sur la croissance, le chômage et la flambée des prix et la détérioration des conditions de vie de larges franges des populations, impliquent pour les gouvernements des pays arabes en transition le défi de ne pas décevoir les attentes et à faire preuve de persévérance pour recouvrir les fonds détournés dont doivent bénéficier légitimement leurs peuples.

    Malgré la volonté politique des différentes parties, le recouvrement des avoirs revêt un caractère complexe, a-t-il dit, plaidant la persévérance et assurant que le Maroc ne ménagera aucun effort pour faire aboutir les initiatives de recouvrement à travers une participation active dans le cadre du partenariat de Deauville et du Forum arabe pour le recouvrement des avoirs.

    Et de rappeler que les multiples réformes engagées au Maroc font du Royaume le pays arabe qui a démontré un engagement constant en faveur de bonne gouvernance, de l’édification de l’Etat de Droit et de la consolidation de la démocratie.

    M. Mohamed Louafa, ministre des affaires générales et de la gouvernance, a souligné, pour sa part, que par l’organisation de ce Forum, le Royaume du Maroc exprime son engagement avec les pays du G8 de soutenir les pays arabes concernés à relever les défis relatifs au recouvrement des avoirs et réitère sa disposition à coopérer avec tous les partenaires sur la base du respect mutuel et de l’intérêt commun.

    La rencontre de Marrakech est l’occasion d’évaluer le progrès réalisé entre les deux éditions du Forum arabe sur le recouvrement des avoirs, a-t-il relevé, précisant que le Maroc accorde un intérêt particulier à ce Forum qui permettra, à travers ses recommandations et ses initiatives, de consolider la coopération internationale pour le rapatriement des fonds détournés.

    Dr. Ali Bin Fetais Al Marri, procureur général au Qatar, a estimé que le recouvrement des avoirs détournés requiert avant tout une réelle volonté politique. Il est nécessaire que cette volonté, exprimée par plusieurs pays occidentaux, puisse donner lieu à des actions et décisions concrètes pour permettre le rapatriement des fonds spoliés.

    Les pays du printemps arabe sont dans la légitimité de recourir à toutes les mesures et procédures légales pour rapatrier les fonds détournés auprès des institutions financières internationales qui doivent respecter les conventions relatives à la lutte contre les fraudes et le blanchiment des capitaux, a-t-il affirmé. Pour sa part, M. Dominic Griev, procureur général du Royaume Uni, a souligné que cette manifestation atteste d’une volonté commune des parties concernées pour le recouvrement des fonds détournés dans les pays arabes en transition.

    ’’Depuis la 1ere édition de Doha on a beaucoup travaillé et progressé dans ce sens’’, a-t-il dit, reconnaissant toutefois la délicatesse de la mission, les difficultés à identifier les fonds détournés et le travail de longue haleine pour faire parvenir des procédures de recouvrement des fonds détournés.

    Les procédures de recouvrement des avoirs devront nécessairement s’inscrire dans un cadre légal, a-t-il fait remarquer, insistant sur l’importance de la coopération et l’échange d’informations entre les instances compétentes des pays concernés. La Grande Bretagne a introduit d’importantes mesures dans son appareil judiciaire pour faciliter le gel des avoirs suspects, a-t-il assuré, précisant que 30 décisions de justice ont été prononcées à cet effet.

    Le recouvrement des avoirs nécessite une réelle volonté politique et une concertation continue entre les pays concernés pour mener à bien les enquêtes sur les réseaux empruntés par les fonds détournés à travers le monde, a-t-il souligné, précisant qu’une telle rencontre est susceptible de coordonner les efforts et consolider les engagements des Etats.

    Un signal fort contre l’impunité

    Dans un message vidéo aux participants, le directeur exécutif de l’ONUDC, M. Yuri Fedotov, a plaidé le droit des peuples des pays arabes en transition de voir restitués les fonds détournés et salué les résultats obtenus par la Tunisie.

    Il reconnait toutefois qu’il reste beaucoup à faire dans ce domaine, appelant à une coopération effective des instances financières et à installer, dans le cadre de la coopération, des mécanismes efficients pour le recouvrement des fonds détournés. Il a annoncé, à ce sujet, que les Nations Unies envisagent d’adopter une résolution à cet effet afin de garantir le droit des peuples à recouvrer les biens spoliés.

    Le directeur de la stratégie et des opérations de la Banque Mondiale, pour la région MENA, M. Gérard A. Byam, a expliqué, de son côté, que cette deuxième édition du Forum Arabe à Marrakech est l’occasion de dresser l’état des lieux depuis la première édition, de renforcer l’engagement de la communauté internationale à appuyer concrètement les pays arabes en transition dans le recouvrement des avoirs détournés.

    Cette initiative internationale pour le recouvrement des avoirs détournés est un signal fort contre l’impunité et en faveur de la consécration de la démocratie et de la transparence dans les pays de la région arabe, a-t-il affirmé.

    La mission de recouvrement est particulièrement complexe et ardue, a-t-il relevé, tout en plaidant pour la persévérance et la coopération internationale. Et de souligner que de tels efforts sont parvenus à rapatrier 29 millions dollars en Tunisie, en plus de 60 millions dollars d’avoirs gelés dans les banques étrangères et qui sont en voie de rapatriement.

    Dans un message par vision-conférence, le premier ministre du Royaume Uni, M. David Cameroun, a exprimé l’entière solidarité et appui de son gouvernement pour les efforts de recouvrement des fonds détournés au profit des pays arabes en transition.

    Il a appelé, à cette occasion, à la consécration de la transparence et de la bonne gouvernance dans les systèmes financiers pour lutter contre les fraudes et les détournements de fonds, appelant à fédérer les efforts de coopération et à consolider les mécanismes légaux pour mettre un terme à l’impunité et à ce phénomène fort nuisible aux objectifs de développement dans les pays concernés.

    Le Forum Arabe II accueille les délégations de chacun des pays membres du Partenariat de Deauville, à savoir les membres du G8, les pays partenaires, les pays de la région et d'autres pays impliqués dans les efforts internationaux de recouvrement des avoirs dans la région MENA.

    Depuis le lancement du partenariat de Deauville en 2011, le Maroc a participé de manière engagée aux différents volets de cette initiative, dont les objectifs sont en phase avec la politique menée par le Royaume en matière de bonne gouvernance et d’édification de l’État de Droit.

    Par l’organisation de ce 2eme forum au Maroc, le Royaume exprime son engagement avec les pays du G8 de soutenir les pays arabes concernés à relever les défis relatifs au recouvrement des avoirs.

    Outre des ministres et des responsables d’organisations internationales, les délégations participantes comptent également des décideurs de haut niveau qui jouent un rôle dans l'amélioration des efforts de recouvrement des biens mal acquis.

    Participent à ce Forum, des responsables des programmes anti corruption, de responsables assurant le lien entre la problématique du recouvrement des avoirs aux politiques de lutte anti-blanchiment et anti corruption, des praticiens de haut niveau avec une expérience et des responsabilités liées aux affaires de recouvrement des avoirs, notamment des membres des cellules de renseignement financier, policiers, magistrats (procureurs et juges d'instruction), et autorités chargées des demandes d'entraide judiciaire.

    La rencontre de Marrakech s’assigne notamment pour mission de renforcer l'engagement politique de tous les partenaires du Forum Arabe, soutenir les progrès réalisés sur le recouvrement des avoirs et la coopération internationale et faire le point sur les progrès des procédures de recouvrement des avoirs en cours dans les pays arabes en transition, y compris une présentation du Rapporteur Spécial près des Nations Unies sur les actions qu’il a menées pour supporter le recouvrement des avoirs dans la région.

    Il s’agit aussi, lors de cette rencontre, de s’accorder sur une vision commune et établir une feuille de route portant sur les mécanismes futurs de gouvernance, de financement et de renforcement du Forum Arabe.

    Le ministre de la justice et des libertés, M. Mustapha Ramid, a pris part à la cérémonie d’ouverture de cette rencontre qui connait la participation de plusieurs ministres de la justice et de hauts magistrats de différents pays.



    MAP / .27.10.2013 : 11h57
    http://www.menara.ma/fr/2013/10/26/851471-forum-arabe-sur-le-recouvrement-des-avoirs-malgré-les-difficultés-des-procédures-les-intervenants-plaident-la-coopération-et-la-persévérance-1.html
     
    Dernière édition: 27 Octobre 2013
  2. popo40

    popo40 Accro

    J'aime reçus:
    384
    Points:
    83
    Pauvres arabe à en croire des bergers incapables de suivre et surveiller les bêtes, autrefois d'excellents nomades capable de s'adapter et de se repérer dans le désert avec vivres et détailles. et là incapable de suivre les traces des fonds qui transitent peut être par des tunnels souterrains!!!!
     
    titegazelle et RedEye aiment ça.

Partager cette page