LES PHRASE CULTES DE JACQUES CHIRAC

Discussion dans 'Blagues, Noukat' créé par benguerir, 29 Novembre 2009.

  1. benguerir

    benguerir Accro

    J'aime reçus:
    148
    Points:
    63
    Les phrases cultes de jacques Chirac

    "J'apprécie beaucoup plus le pain, le pâté, le saucisson que les limitations de vitesse."
    "Pour moi, la femme idéale, c'est la femme corrézienne, celle de l'ancien temps, dure à la peine, qui sert les hommes à table, ne s'assied jamais avec eux et ne parle pas. "
    "Un chef, c'est fait pour cheffer". (8adi salat m3aya)
    "Ma femme est un homme politique."
    Do you want me to go back to my plane
    "Sans un large accord du corps social, l'instabilité des dispositifs de la politique de l'emploi et le mirage d'expérimentations hasardeuses peuvent affecter gravement l'efficacité de la lutte contre le chômage".
    "Ce n'est pas la fusion mais ce n'est pas non plus la fission".
    "Après consultation du Premier ministre, du Président du Sénat et du Président de l'Assemblée nationale, j'ai décidé de dissoudre l'Assemblée nationale".
    "Bien sûr que je suis de gauche ! Je mange de la choucroute et je bois de la bière".
    Jacques Chirac :" Il n'y a aucune immunité pénale pour le président de la République.
    Patrick Poivre d'Arvor : Et pour les responsabilités antérieures ?
    Jacques Chirac : "Je trouve que votre question dérape vers une certaine insolence".
    "Peut-être qu'en le pratiquant jeune, j'aurais pu faire du sumo, j'avais la taille nécessaire, et le poids, ça s'acquiert..."
    "On rapporte une histoire abracadabrantesque. On fait parler un homme mort il y a plus d'un an. On disserte sur des faits invraisemblables qui auraient eu lieu il y a plus de quatorze ans".
    "Ce n'est pas que ces sommes se dégonflent, c'est qu'elles font p s c h i t t !!! si vous me permettez cette expression."
    "Quand j'ai été élu, j'avais 32 ans et je suis entré tout de suite au gouvernement. Je suis resté ensuite tout le temps. Les gouvernements changeaient, moi je restais avec les meubles."

     

Partager cette page