Les pluies tant attendues arrivent enfin : La campagne agricole sauvée de justes

Discussion dans 'Info du bled' créé par Casawia, 15 Novembre 2005.

  1. Casawia

    Casawia A & S Forever

    J'aime reçus:
    145
    Points:
    0
    Un grand soulagement dans le monde rural. Les pluies tant attendues sont arrivées et in extremis. Quelques semaines de plus et la catastrophe aurait été inévitable. La campagne agricole aurait été déclarée, peu après son démarrage, compromise. Toutefois, le retard des pluies aurait un effet indésirable sur le bon déroulement de la saison même si les agriculteurs marocains ont une capacité de rattrapage considérable. En effet, le cumul pluviométrique reste encore déficitaire par rapport à la moyenne nationale qui est de 70 mm en pareille période de l'année.

    Selon certains analystes, la saison agricole serait juste moyenne. Quand on pense que la Loi de finances 2006 a prévu 60 millions de quintaux, vu la situation actuelle, c'est un objectif réalisable, mais sous certaines conditions, notamment une bonne répartition dans le temps et dans l'espace des apports en eau le long de la saison.

    «La pluie vient en son temps. On est toujours dans les normes et rien n'est encore perdu», indique une source de la division des céréales, de la production fourragère et légumineuse relevant du ministère de l'Agriculture, du Développement rural et des Pêches maritimes.

    La même source précise que «le mois de novembre est le plus pluvieux de l'année, notamment sa deuxième quinzaine. Il est, par conséquent, décisif pour les semis de saison». Pour rappel, la période des semis pour les céréales d'automne commence le 15 octobre et se termine le 15 décembre, après, débute la période des semis tardifs.

    En l'absence de pluie, la saison a connu un démarrage mitigé. Une bonne partie des agriculteurs n'ont pas encore commencé les travaux d'emblavement en particulier ceux situés en zones bour. Ils vont attendre la fin des intempéries et le ressuyage du sol. La quasi-totalité des exploitants optent pour le cover crop vu sa rapidité et son coût.

    La forte demande pour les engins mécanisés et leur indisponibilité devraient contraindre certains exploitants à opter pour les cultures tardives ou printanières (fourragère, légumineuses ou maïs). Le rythme des travaux va s'accentuer durant les semaines à venir. Le département de tutelle a pris toutes les mesures nécessaires pour assurer un approvisionnement adéquat du marché en matière d'intrants. Près d'un million de semences certifiées sont déjà disponibles.


    La météorologie nationale prévoit encore des précipitations pour les deux jours à venir. Ainsi, le temps sera encore nuageux sur le nord du pays et peu à passagèrement nuageux sur le Sud. Il y aura des averses orageuses sur les plaines atlantiques Nord et Centre, le Rif occidental, le nord de l'Oriental, le Saïss, les reliefs des Haut et Moyen Atlas.

    Charaf Jaidani
    Le Matin
     

Partager cette page