Les prostitués se mettent sur la Toile...un commerce pas net

Discussion dans 'Nouvelles (9issass 9assira) & Chroniques' créé par @@@, 22 Août 2009.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    [​IMG]

    prédilection pour ces dernières qui ciblent principalement les étrangers. Révolu est le temps où elles se contentaient de faire le trottoir ou de rejoindre des habitués et venu celui du net. Et ce monde virtuel, actuellement, on y trouve de tout. Pêle-mêle, il s’agit de gays, vieux vicieux, obsédés sexuels, tueurs en séries, étudiants, chercheurs, professeurs, mineurs, fous furieux, prostitués, lesbiennes…
    La prostitution sur le net est en recrudescence. Hommes et femmes s’exhibent sur Internet en tarabustant les internautes via numéros de téléphone, photos de nus, rendez-vous et tarifs proposés…Tout y passe.
    La Toile n’est plus la chasse gardée des internautes connaisseurs, elle est de plus en plus prise d’assaut par des gens profanes qui se prostituent sans vergogne.
    Ce n'est pas complètement nouveau, mais c’est impressionnant de voir une fille de joie aux côtés d’une jeune lycéenne dans un cyber, en train d’explorer des clients potentiels. Moyennant entre 20 et 30 DH, la jeune fille doit trouver les sites de rencontre idoines pour créer un profil (pour la plupart erroné) avec infos, photos et mensurations et annonce avec description très explicite des services. Ensuite un petit clic sur «recherche». Les nationalités étrangères paient plus, d’après ces filles de joie, du coup ce sont les plus prisées. Les sites de rencontre ressemblent à des supermarchés. Tout le monde peut y trouver facilement son compte. Sur la toile, hommes et femmes, âges et origines confondus, offrent leurs services en envoyant des messages à connotation sexuelle. Anonyme, plus discret que la rue, apparemment plus facile, le Net «facilite» les choses. Cependant, la dernière mutation du "plus vieux métier du monde" déplaît à plusieurs internautes qui ne souhaitent pas se retrouver dans le même moule.
    «Je suis contacté par plusieurs homosexuels marocains. Ils me harcèlent littéralement avec des phrases du genre : «Tu es trop beau, je suis intéressé» ou carrément «Essaie avec moi et tu seras pas déçu», «Je te veux et je t’aurai un point c’est tout». Et franchement ça frise l’insolence car j’ai beau leur dire que je suis hétéro mais en vain. Ils ne lâchent vraiment pas prise. Ce n’est que plus tard qu’on m’a expliqué qu’il s’agit en fait de prostitués gays pour la majorité. On me drague donc pour le fric et non pas pour mes beaux yeux !», nous a confié, Christophe, un français résidant à Casablanca.
    Qui sont ces escrocs ? Le font-ils tous les jours ou de temps en temps ? Est-ce lucratif ? Plus sécurisant que la rue ? Beaucoup de questions et beaucoup de tâtonnements. Le phénomène n'a guère été fouillé. Mais pour plusieurs internautes, il y a une réelle bascule qui s'est faite ces dernières années. «On voit certainement qu’il y a plus de prostitution via le net que dans la rue. L'offre est vraiment très importante, mais le serait-elle, s’il n’y avait pas la demande ? », affirme-t-on. L’ère de la toile a donc atteint également ceux qui ne manient par forcément clavier et souris et qui ont préféré ajouter l’ordinateur au trottoir. A la différence que sur le trottoir, ces prostitués risquent gros, notamment les homosexuels. En effet, n’oublions
    pas que l’homosexualité est non autorisée dans un pays musulman !



    http://www.albayane.ma/def.asp?codelangue=23&id_info=154839
     

Partager cette page