Les sciences expliquées aux lycéens de Mohammédia

Discussion dans 'Info du bled' créé par @@@, 16 Février 2010.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    [​IMG]


    · Une initiative de l’Association des enseignants des sciences de la vie et de la terre

    · Exposition, activités pratiques au menu



    COMMENT promouvoir la science auprès des jeunes? L’Association des enseignants des sciences de la vie et de la terre Maroc (AESVT) a eu l’idée d’organiser une exposition itinérante sur les théories de l’évolution dans le Royaume.

    Ainsi, jusqu’à fin février, celle-ci sera présentée à Mohammédia au centre d’Education à l’environnement.

    Cette action s’inscrit dans le cadre du programme international du British Council, baptisé Darwin Now. «L’objectif est de développer la culture scientifique, l’esprit d’analyse et d’observation auprès des lycéens », souligne Abderrahim Ksiri, président de l’AESVT.

    «Les théories de l’évolution ont permis de structurer les sciences de la vie et celle de la terre en permettant de chercher des affiliations entre les êtres vivants via des études de fossiles», explique Ksiri.

    En marge de l’exposition, des activités pratiques encadrées par les enseignants membres de l’association marocaine ont été organisées. Ces activités, menées sous forme de jeux en ateliers et portant sur un ensemble de faits scientifiques, ont eu beaucoup de succès auprès du public, selon un animateur.

    Pour lui, le but de ces exercices est de pousser les participants à chercher de bonnes pistes de réflexion. Et également de permettre aux lycéens d’avoir une idée sur l’élaboration des théories, de les commenter et éventuellement de formuler leurs critiques.

    Car chaque théorie, à côté de ses points forts, présente également des limites comme c’est le cas pour la théorie de l’évolution chez Darwin. Ce sont ces limites qui vont permettre à d’autres scientifiques l’élaboration des nouvelles approches fondés sur la génétique.

    Sur ce volet, le président de l’AESVT rappelle que toute théorie est réfutable, car elle n’est pas une vérité absolue, mais c’est la meilleure explication possible pour un phénomène de la vie à un moment donné. Outre les ateliers scientifiques, des activités artistiques ont également été programmées.

    Après Mohammédia, la caravane de la science fera escale durant tout le mois de mars à Casablanca. Suivront d’autres villes du pays, une trentaine au total, selon Farah Fawzi, responsable du projet au British Council.


    http://www.leconomiste.com/
     

Partager cette page