Les victimes d'expulsion d'Algérie réclament une enquête

Discussion dans 'Info du bled' créé par Info du bled, 1 Novembre 2008.

  1. Info du bled

    Info du bled Writer

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    Nador - L'Association de défense des Marocains victimes des expulsions arbitraires d'Algérie (ADEMA) a réitéré son appel au secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-Moon, pour la création d'une commission internationale d'enquête sur "le crime contre l'humanité commis par des responsables algériens" contre ces Marocains. [​IMG]
    Dans un communiqué rendu public à l'occasion de la célébration de l'anniversaire du 1er novembre 1954 , l'ADEMA a souligné les sacrifices consentis par les combattants marocains pour la libération de l'Algérie, se remémorant avec beaucoup de peine les agissements du pouvoir algérien au lendemain de l'organisation de la Marche Verte.

    L'Association rappelle, dans ce cadre, qu'elle avait adressé, le 1er novembre 2006, une lettre au président algérien l'appelant à tourner "cette page sombre" à travers l'ouverture des frontières pour que les familles déchirées soient réunies, la restitution de leurs biens confisqués et la réparation du préjudice moral et matériel que leur a causé l'expulsion.


    L'ADEMA rappelle par ailleurs qu'elle avait adressé, le 7 mars 2007, une lettre au secrétaire général de l'ONU dans laquelle l'association avait demandé l'ouverture d'une enquête internationale sur les milliers de familles marocaines victimes de l'expulsion.

    L'Association de défense des Marocains victimes des expulsions arbitraires d'Algérie avait été créée en juillet 2005 à Nador. Des associations similaires ont été constituées dans d'autres villes du Royaume.




    Source : emarrakech.info
     

Partager cette page