L'esprit patriotique des Méknassis

Discussion dans 'Info du bled' créé par freil, 5 Septembre 2005.

  1. freil

    freil Libre Penseur

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    Le Haut commissariat aux anciens résistants et anciens membres de l'armée de libération a organisé, vendredi à Meknès, un meeting en commémoration du 68e anniversaire du soulèvement de Boufekrane (bataille de l'eau douce).


    Le président du Conseil de la région de Meknès-Tafilalet, Saïd Chbaâtou, a rappelé que les dépassements de l'occupant ont éveillé chez les populations locales le sentiment de se soulever contre la politique du fait accompli, appelant à rendre hommage à ces vaillants résistants et à écrire l'histoire de leurs épopées pour préserver la mémoire nationale.

    Le Haut commissaire aux anciens résistants et anciens membres de l'armée de libération, Mustapha Ktiri, a dit que les habitants ont fait preuve d'une résistance farouche face à la tentative des forces de l'occupation de faire de la ville de Meknès une base pour mieux consolider sa mainmise sur toute la région.

    La célébration de cet anniversaire vise en premier lieu à jeter toute la lumière sur les significations et les leçons à retenir de ce soulèvement qui illustre l'esprit patriotique des fils de cette région, qui ont de tous temps consenti de grands sacrifices.

    Dans leurs interventions, des chercheurs ont estimé que la bataille de Boufekrane a constitué un des tournants de l'histoire de la résistance nationale et un défi pour l'occupant, soulignant que les historiens n'ont pas accordé l'importance qu'il faut à un événement de cette taille.

    Lors de ce meeting, le Haut commissariat a annoncé les résultats du concours national du meilleur mémoire ou la meilleure bibliographie pour l'obtention d'une licence en histoire moderne autour du sujet du mouvement national, de la résistance et de l'armée de libération.

    Dans une déclaration à la MAP, M. Ktiri a indiqué que le Haut commissariat a pris depuis trois ans l'initiative d'organiser ce meeting au regard de l'importance historique de cet événement en tant qu'étape cruciale de la lutte du peuple marocain pour le recouvrement de son indépendance.


    Le soulèvement s'est déclenché, les 1er et 2 septembre 1937, lorsque les habitants de la ville et des environs se sont révoltés contre le détournement des eaux de Oued Boufekrane par les autorités du protectorat au profit des terres des colons.


    Source:MAP
     

Partager cette page