Libérons l'Algérie du nouveau colonialisme

Discussion dans 'Discussion générale' créé par MASSINISSA, 19 Avril 2010.

  1. MASSINISSA

    MASSINISSA Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Libérons l'Algérie du nouveau colonialisme

    AZUL



    Etant citoyens Algériens de seconde zone, notre calvaire est similaire ou pire à la situation des indigènes de l’époque coloniale, au moins ceux-ci avaient le code de l’indigénat qui reconnaît leurs existences même si l’injustice coloniale est criarde.
    Nous on souffre continuellement de l’exclusion dans notre propre pays par les enfants du système, ces nantis nouveaux colons de l’Algérie (fils d’officiers et hauts cadres de l’état) sont toujours favorisés : passent prioritaires pour obtenir des crédits bancaires, accèdent facilement aux postes clés de l’état ; soit disant qu’ils gagnent toujours aux pseudo concours de recrutements organisés par les institutions de l’état et sociétés pétrolières du sud ; mais la réalité est amère elle aboutira certainement à une guerre entre les enfants du peuple et ces favorisés fils du système Algérien New Colonial.

    Ces nouveaux colons doivent comprendre que n’eut été les sacrifices de nos grands parents l’Algérie ne serait pas indépendante, nous avons tous des Chouhadas dans nos familles ; ont-ils sacrifiés leurs vies pour permettre aujourd’hui à une seule catégorie de nantis pour jouir seule des richesses de ce pays en excluant volontairement et par la force la majorité des autres Algériens ?

    Pouvez trouver des arguments pour nous convaincre qu’il n’y a pas en Algérie des injustices pires que celles de l’époque coloniale lorsque SONATRACH continue de pratiquer systématiquement de l’exclusion contre les enfants du bas peuple qui n’ont pas de piston en recrutant à leurs place les enfants des cadres et des militaires ? (Nous avons passé plusieurs concours truqués à l’avance et nous détenons des preuves irréfutables).

    Nous avons à maintes reprises écrit aux hautes institutions de l’état y compris la présidence les exhortant avec insistance de dénoncer d’abord l’usage du piston à l’emploi et d’adopter ensuite un texte clair qui organisera les procédures et les concours de recrutements et en sanctionnant les sévèrement les recruteurs véreux pour les dissuader de recourir aux favoritisme à chaque recrutement, mais il est fortement regrettable de constater qu’aucun responsable n’a daigné répondre sur un sujet aussi sensible que le favoritisme qui porté le préjudice le plus grave au pays.

    Face à ce refus du dialogue par nos responsables consentant et encourageant par leur mutisme sur ce sujet la continuité des injustices pratiquées contre les enfants du peuple Algérien par une minorité de nantis privilégiés ; nous n’avons pas d’autres choix que l’affrontement avec ces nouveaux colons de l’Algérie.

    En commençant à lutter contre les injustices à l’emploi, nous avons pris conscience que le mal est plus profond et que les injustices en Algérie sont plus nombreuses, c’est ainsi que l’idée a germé pour former un mouvement politique avec une branche armée nécessaire pour libérer le peuple Algérien des injustices subies depuis l’indépendance par un système qui seulement changé de visage tout en reconduisant les pratiques coloniales.
    Nous ne sommes pas contre l’état Algérien il y a beaucoup d’Algériens honnêtes qu’il faut récupérer au sein de toutes nos institutions civiles et militaires, cependant nous sommes contre un système qui refuse d’investir l’argent du peuple dans l’économie productive hypothéquant ainsi l’avenir du pays tributaire de ses hydrocarbures, nous sommes contre système clientéliste favorisant une minorité de nantis contre l’écrasante majorité du peuple Algériens.
    La lutte pacifique ne suffira pas pour changer le mode de gouvernance, face à un pouvoir fermant les champs politiques et médiatiques (Voyez-vous les partis d’opposition à l’ENTV ?), refusant le dialogue politique, bloquant l’épanouissement de la société en ne tolérant que les activités de ses partis et de ses associations factices.
    Le pouvoir Algérien s’est inscrit dans une logique de violence contre le peuple, ces nouveaux colons ne seront délogés des centres de décisions qu’en leur déclarant la guerre ; l’histoire s’est répétée avec une situation similaire avec le colonialisme Français : un autre 1er Novembre est inévitable.

    Nous avons baptisé notre mouvement THAFATH, nous ne sommes pas nombreux, nous n’avons pas de moyens, mais nous croyons que nous défendons une cause juste.
    Notre objectif dans l’immédiat ce n’est pas de drainer les foules, un petit nombre de militants déterminés suffira pour déstabiliser un pouvoir faible qui ne se maintient que grâce à la rente pétrolière.
    Il suffit d’attaquer les installations pétrolières pour dénuder le pouvoir de sa force et le pousser à dialoguer avec l’opposition, effectuer des attaques à distance avec des missiles serait plus efficace et échappera totalement à leur dispositif de sécurité. Nous pouvons faire mieux que HAMAS qui réussit à envoyer des missiles sur Israël alors que Gaza est en état de siège. En sus grâce aux nouvelles avancées en Free Energy il serait plus facile d’atteindre Hassi Messaoud à partir du Nord et à moindre frais.

    Nous ne souhaitons pas une nouvelle guerre fratricide entre Algériens, nous ne voulons pas l’effusion du sang, mais nous savons que le pouvoir Algérien colonialiste et mafieux n’acceptera pas de lâcher les règnes sans affrontements.

    Notre programme politique est plus large ; nous oeuvrerons pour l’établissement d’un état islamique tolérant, moderne te prospère ; nous travaillerons pour reconstruire THAMZGHA (Afrique du nord) sur le socle AMAZIGH.

    Nous souhaiterons recueillir l’avis des Algériens et des Algériennes pour développer dans les détails notre projet.

    Contactez nous à tesla2005@yahoo.fr pour nous apporter vos contributions notamment vos critiques elles seront primordiales pour nous permettre d’avancer.

    Le mouvement THAFATH
     
  2. alexander

    alexander Weld Azrou Membre du personnel

    J'aime reçus:
    230
    Points:
    63
    on aime pas les appels aux attaques armees meme dans un territoire etranger

    en faite, ici on a a 90% des marocains...
     

Partager cette page