Liga - Real, objectif Messi ?

Discussion dans 'Espagne' créé par simo160, 26 Janvier 2009.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    Lionel Messi serait l'objectif de recrutement de Florentino Perez, possible candidat à la succession de Ramon Calderon à la présidence du Real Madrid. Une rumeur qui n'est pas sans rappeler le spectaculaire transfert de Luis Figo du Barça au Real. Le club catalan est scandalisé.

    On se croirait revenu près de dix ans an arrière. C'était à l'été 2000. Luis Figo venait de réaliser un Euro royal avec le Portugal, éliminé de justesse par la France en demi-finale de l'épreuve. Alors au FC Barcelone, le Portugais allait quitter le club catalan pour rejoindre l'ennemi juré, le Real Madrid. Fraichement élu à la présidence du Real Madrid, Florentino Perez avait fait de sa venue son premier argument de campagne auprès des socios madrilènes. Il n'avait pas hésité à aligner 67 millions d'euros pour convaincre Barcelone de lâcher sa star, première pièce d'un édifice "Galactique" plutôt critiqué malgré une Ligue des Champions et deux titres de champion d'Espagne. Aujourd'hui, Perez voudrait pourtant que l'histoire se répète. Candidat masqué à la succession de Ramon Calderon, il souhaite faire basculer les suffrages en sa faveur avec une promesse identique.


    Seul changement, la figure de proue ne s'appelle plus Luis Figo mais Lionel Messi. Enfin, quelques autres détails diffèrent. Le prix déjà. A l'époque, la somme déboursée par le Real pour faire signer Figo constituait un record. Il en serait de même pour Messi, mais l'Argentin coûte 150 millions d'euros (NDLR : montant de sa clause libératoire). L'écart est vertigineux, et il ne prend pas en compte les émoluments de l'Argentin, évalués à 11 millions d'euros net par an, hors prime. Compte tenu des dettes colossales du Real Madrid, il parait improbable que le club merengue se permette de formuler une telle proposition. En même temps, le double champion d'Espagne en titre n'est plus à ça après, tant il vit perpétuellement dans le surendettement... Mais cela n'empêchera pas les socios madrilènes de rêver à la venue de celui qui est considéré comme le meilleur joueur du monde.

    "C'est ma maison"

    A l'inverse, le club catalan n'a pas du tout apprécié d'entendre cette rumeur. Et il ne s'est pas privé de le faire savoir. "C'est une campagne claire pour déstabiliser" le Barça, a déclaré le président des Blaugrana, Joan Laporta, avant de fustiger clairement l'attitude de Perez. "Il s'est fait élire en nous enlevant Figo qui était encore sous contrat et maintenant il tourne autour de Messi. On connaît ses méthodes. Il prépare un nouveau projet et, ce qui est grave dans cette affaire, il a l'appui des institutions. Ce procédé est électoraliste, inégalitaire et insupportable. Heureusement, Messi, par son football, se charge de démontrer qu'il est heureux chez nous", a-t-il lancé au terme de la victoire de son équipe sur Numancia (4-1) le week-end dernier.

    Le joueur a d'ailleurs profité de ce match pour lui donner raison. Auteur d'un doublé, d'une passe décisive, de gestes techniques exceptionnels et d'un tir sur le poteau, l'Argentin de 21 ans a éclaboussé la rencontre de tout son talent, comme il a pris l'habitude de le faire à chacune de ses sorties. En pleine confiance dans le jeu, joueur clé d'une formation considérée comme ce qui se fait de mieux en Europe actuellement, Messi est surtout attaché à un club qui lui a permis d'en arriver là. "Je ne veux partir de ce club. C'est ma maison. Si je m'en vais d'ici c'est parce qu'on m'aura viré. Ce que le Barça a fait pour moi quand j'avais 13 ans, ce qu'il a fait pour ma famille, jamais je ne l'oubliera", a affirmé le joueur en réponse aux rumeurs l'annonçant au Real. Dans ce contexte, il parait inimaginable de le voir endosser le maillot merengue. C'était aussi le cas pour Figo...

    Eurosport
     

Partager cette page