Ligue 1-24e j. Bordeaux relance la machine

Discussion dans 'France' créé par simo160, 17 Février 2010.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    [​IMG]

    Face à Saint-Etienne, Bordeaux n'a pas toujours été rassurant mais s'est finalement imposé 3-1, dimanche à Chaban-Delmas. Grâce à cette victoire, les joueurs de Laurent Blanc conservent leurs trois points d'avance sur Montpellier et se remettent dans le sens de la marche. L'ASSE est 16e.


    BORDEAUX - SAINT- ETIENNE : 3 -1
    Buts : Chamahk ( 13e), Wendel (30e et 79e) pour Bordeaux- Sako (45e) pour Saint-Etienne.

    Bordeaux renoue avec la victoire mais n'a pas retrouvé son meilleur niveau pour autant. Face à Saint-Etienne, les champions de France ont encore affiché de sérieuses lacunes en défense mais s'en sortent grâce à leurs armes offensives habituelles et à une bonne dose de réussite. Au terme d'un match décousu, la centième rencontre du coach Laurent Blanc en Ligue 1 se solde par un succès (3-1) qui permet aux Girondins de rester seuls en tête du classement avec trois longueurs d'avance sur Montpellier.

    Après leur revers à Rennes (4-2) et leur élimination de la Coupe de France à domicile par Monaco (0-2), les Bordelais ont choisi de renforcer leur milieu pour se montrer moins perméables. Blanc mise donc sur une configuration type Ligue des champions ou choc du championnat en 4-2-3-1. Cette option tactique illustre parfaitement le manque de certitudes de l'entraîneur local. Ses joueurs répondent pourtant rapidement présents en faisant tourner le ballon dans le camp adverse. A l'aise techniquement, ils provoquent des fautes stéphanoises. Toujours très efficaces sur coups de pied arrêtés, ils n'en demandent pas plus pour ouvrir le score par Chamakh, de la tête et sur un coup franc précis de Wendel (1-0, 13e).

    Bergessio rate un penalty

    Mis en confiance par ce but avant le premier quart d'heure, les Girondins se montrent dangereux sur quasiment chacune de leurs offensives. Ils n'hésitent pas à prendre leur chance de loin, alertent souvent Janot et bénéficient encore de coups francs intéressants. Wendel se charge de ceux obtenus sur la droite et enroule parfaitement pour doubler la mise (2-0, 30e). Bordeaux mène largement et continue de se montrer très percutant devant mais semble aussi très fébrile sur le plan défensif. Quand ils cèdent le jeu aux Verts, les protégés de Laurent Blanc se révèlent incapables de contenir la puissance et la vitesse de Payet et Sako sur les côtés. Ils commettent eux aussi des fautes et permettent à Sako de réduire la marque sur un coup franc du gauche qui arrive comme un éclair dans la lucarne de Carrasso (2-1, 45e).

    Dans une rencontre où les attaquants prennent largement le dessus sur les défenseurs, les occasions se multiplient de part et d'autre après la pause et les visiteurs reprennent logiquement espoir. L'arbitre ne siffle pas une main de Trémoulinas dans sa surface (64e) mais ne peut pas laisser passer la véritable parade de Chamakh (71e). Le Marocain échappe à l'expulsion et Bergessio, entré quelques minutes plus tôt, loupe la sanction. Bordeaux peut souffler. Il peut même sourire quand Gouffran qui vient de remplacer Gourcuff adresse un petit centre parfait pour Wendel pour un doublé devant le but vide (3-1, 79e). Pas assez réalistes sur coups de pied arrêtés, les Verts ont laissé filer leur chance et ne confirment pas leur retour en forme après leurs succès à domicile face à Monaco en championnat (3-0) et contre Vannes en Coupe de France (2-0). Les hommes de Galtier pourront se reprendre lors de la prochaine journée en recevant Montpellier, surprenant deuxième, dans un match tout aussi important pour la tête du classement puisque Bordeaux ne jouera pas en championnat avant deux semaines.

    LA DECLA : Laurent Blanc (entraîneur de Bordeaux)

    "Je mets la moyenne à mes joueurs. On a bien attaqué ce match-là, on s'est procuré des occasions, on a marqué des buts. Après 30 minutes de bonne facture, on est retombé dans les travers qu'on a connus depuis 2010 et Saint-Etienne a repris confiance. Cette victoire va nous faire du bien. Ce qui est paradoxal, c'est que on aurait pu marquer un troisième but puis que Saint-Etienne a eu une balle de 2-2, ils l'ont loupé et nous sommes passés à 3-1. Les tournants de match nous ont été favorables, ce soir. On est cependant capable de faire mieux. On va apprécier la victoire qui nous fuyait depuis pas mal de temps. La fébrilité est revenue après que depuis début 2010 les résultats ne sont pas au rendez-vous et que l'environnement vous dit qu'on n'est pas très bien, on sent ce genre de choses. A 2-0, on a senti la fébrilité nous habiter. Il faut encore quelques résultats positifs pour que ces signes-là disparaissent."


    Eurosport
     

Partager cette page