Ligue 1 - Lorient s'éclate

Discussion dans 'France' créé par simo160, 19 Octobre 2009.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    [​IMG]

    Brillant vainqueur de Nice (4-1) dimanche lors de la 9e journée, Lorient reste dans le peloton de tête de la Ligue 1. Les hommes de Christian Gourcuff, cinquièmes au classement, confirment ainsi le meilleur début de saison de l'histoire du club breton au sein de l'élite. Nice reste relégable (19e).

    LORIENT - NICE : 4-1
    Buts: Mvuemba (39e), Vahirua (49e), Diarra (77e) et Gameiro (89e) pour Lorient - Rémy (61e) pour Nice

    Sans faire de bruit, Lorient réussit son meilleur début de saison en Ligue 1. Le club lorientais, 6e, est revenu à la hauteur de Marseille suite à son succès logique sur Nice (4-1). Logique tant la rencontre a mis en lumière le contraste entre une formation en pleine confiance et une autre qui ne cesse de douter. Car, dans les rangs azuréens, l'éclaircie apparue lors des deux précédentes sorties de l'OGCN semble s'être déjà dissipée. La faute revient en partie à un nouveau naufrage de la défense niçoise qui, avec vingt buts encaissés en neuf journées, réussit l'exploit peu glorieux d'être la plus mauvaise de L1.

    Dès les premiers instants, les Bretons ont campé dans la partie de terrain adverse, comptant sur les activités incessantes de Gameiro et Vahirua pour user des Niçois, contraints de courir derrière le ballon pendant toute la première période. La concrétisation de cette nette supériorité n'est cependant intervenue que peu avant la pause, lorsque Mvuemba, profitant d'un ballon traînant devant la surface, a placé une frappe imparable au fond des filets d'Ospina (1-0, 39e). Ce dernier avait auparavant repoussé l'inévitable échéance en repoussant une tentative de Gameiro à bout portant (33e) avant de voir des frappes de Vahirua (12e, 35e) et Diarra (33e) frôler son cadre.

    Nice s'écroule

    La colère d'Ollé-Nicolle à la mi-temps n'a rien changé. L'équipe niçoise a cédé peu après la reprise sur une contre-attaque conclue par Vahirua, profitant d'un ballon mal repoussé par Ospina sur une frappe de Gameiro (2-0, 49e). Mais, un coup-franc de Rémy à 20 mètres parfaitement tiré a redonné l'espoir aux supporters azuréens (2-1, 61e). Ces derniers se mettaient alors à rêver d'un nouveau retournement de situation après celui réalisé, deux semaines plus tôt, face à Valenciennes (3-2). D'autant que Rémy, à la réception d'un centre de Poté, a été tout près d'offrir l'égalisation inespérée (64e). Lorient a tremblé, mais l'orage sur le but d'Audard n'a été que de courte durée.


    Les Merlus ont ainsi pu dérouler en fin de partie, aggravant la marque dans le dernier quart d'heure grâce à Diarra (3-1, 77e) et Gameiro (4-1, 89e) sur deux nouvelles contre-attaques qui ont pris à revers la défense du Gym. Celle-ci qui avait commencé avec une charnière centrale Cid-Mabiala, a terminé avec un duo improvisé Echouafni-Paisley. Preuve qu'Ollé-Nicolle ne sait plus vraiment quoi faire pour panser les plaies d'une défense dont l'hémorragie ne cesse de se poursuivre. Mais avec une place de relégable et la plus mauvaise défense du championnat, le temps commence à compter pour le club azuréen. A l'inverse, avec l'un des plus beaux jeux du championnat, Lorient continue se permet de jouer les trouble-fêtes en haut de classement. A ce rythme-là, les Merlus pourraient bien nourrir de meilleures ambitions...

    LA DECLA : Christian Gourcuff (entraîneur de Lorient)

    "On s'est fait plaisir. Le match a confirmé ce qu'on a fait à l'entraînement durant toute la semaine. Nous sommes dans la progression. On mène 1-0 à la mi-temps et ce n'est pas cher payé. En deuxième mi-temps, on a manqué de physique et aussi de maturité pour pouvoir arriver à contrôler mieux la rencontre. A 2-1, tout pouvait arriver. Mais 4-1, c'est une victoire nette. Notre boulot, c'est d'offrir du spectacle aux amoureux du foot, et c'est ce qu'on a fait ce soir. Les résultats ne sont que l'aboutissement de ce qu'on recherche dans le jeu. Maintenant, pour être avec le top 5, c'est autre chose. Déjà, on n'est qu'à la 9e journée, et on n'a pas eu le contrôle complet sur la partie. C'est ce qui a permis à Nice d'espérer un peu. On a donc encore une marge de progression. Surtout, 17 points c'est bien dans l'optique du maintien, cela nous permet de jouer libérés".


    Eurosport
     

Partager cette page