Ligue des Champions :Marseille méritait mieux

Discussion dans 'Uefa competitions' créé par simo160, 26 Novembre 2009.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    [​IMG]

    Mercredi soir, l'OM est allé tenir tête au Milan AC (1-1). Dominateurs en seconde période, les Marseillais, qui sont assurés de jouer l'Europa League, ont touché deux fois les montants de Dida et peuvent nourrir des regrets. Pour aller en huitièmes, il faudra battre le Real et croiser les doigts.


    MILAN - MARSEILLE : 1-1
    Buts : Borriello (10e) pour Milan. Lucho (16e) pour Marseille.

    Dire que Marseille a des regrets est un doux euphémisme. Auteurs d'un match nul sur la pelouse de Milan (1-1), les Olympiens vont ressasser toute la nuit les occasions manquées durant une seconde période parfaitement maitrisée. Avec une barre transversale de Brandao et un poteau de Diawara, les Marseillais ont eu les opportunités pour l'emporter. Mais le réalisme n'était pas dans le camp des hommes de Didier Deschamps.

    "Mes joueurs ont fait le match qu'il fallait, souffle le technicien olympien après la rencontre. On a des regrets, il y avait la place ce soir. Ce Milan s'en sort bien, c'est aussi ça la force des grands." Des propos remplis d'amertume qui en disent long sur la déception de "DD" après ce partage des points. Mais Marseille repart de Giuseppe-Meazza comme il avait terminé sa rencontre au Vélodrome. Avec des regrets, encore et toujours ces mêmes regrets. Le pire des sentiments dans le football.

    Tout avait pourtant mal débuté pour les coéquipiers de Mamadou Niang avec ce but inscrit par Borriello qui mystifiait Heinze, avant d'ajuster Mandanda (1-0,10e). A ce moment de la partie, peu de gens donnaient de crédit à cette équipe marseillaise, déjà dans le dur après seulement dix minutes de jeu. C'était sans compter sur la force de caractère de cet OM version 2009/2010.

    Brandao manque la balle de match

    A cet égard, les Olympiens ne refaisaient pas les mêmes erreurs qu'au match aller, à savoir s'entêter à jouer dans l'axe et non sur les côtés, point faible des Rossoneri cette saison. Un choix payant au regard de la souffrance d'Oddo au marquage de Niang et rapidement remplacé par Abate. Après plusieurs actions chaudes, le salut marseillais passait par le côté gauche, où le Sénégalais mystifiait son adversaire direct et permettait à Lucho d'égaliser (1-1, 16e).

    Au retour des vestiaires, Marseille agissait en vrai patron. Dominateurs, intelligents dans la gestion du jeu, les hommes de Didier Deschamps prouvaient au Milan leur réelle valeur. Mais le réalisme leur faisait cruellement défaut, à l'image ce but tout fait pour Brandao (65e), après un nouveau débordement de Niang sur le côté gauche. Altruiste, puissant, besogneux, le Brésilien a beaucoup de qualités. Mais de réelles lacunes dans le dernier geste. Des détails qui font la différence au haut niveau. Mêmes regrets après cette tête de Diawara sur le poteau de Dida en fin de match (86e). Le sport est cruel, les Olympiens peuvent l'attester. Mais la qualification est encore possible. L'espoir fait vivre.

    LA DECLA : D idier Deschamps (entraîneur de Marseille)

    "Ce n'est pas un très bon résultat, car nous avions besoin d'une victoire. Vu ce que mon équipe a réalisé, il y avait pourtant de la place pour l'emporter, avec un peu plus de réussite. Je n'en veux pas à Brandao (qui a tiré sur la barre alors qu'il avait but ouvert), par rapport à tout ce qu'il fait pour l'équipe. Mais c'est là où se situe la différence avec Milan, qui, à l'aller, a eu trois tirs cadrés et marqué deux fois. Nous avons cela dit prouvé que nous étions capables de faire de très bonnes choses. En prenant seulement un point sur les deux matches devant Milan, nous avons des regrets. Mais le rêve est encore possible. Nous avons une petite chance, nous la jouerons à fond".


    Eurosport
     
  2. prince d'amour

    prince d'amour ZaKaRiA

    J'aime reçus:
    210
    Points:
    63
    vraiment kan fe yedhom yrebho
     

Partager cette page