L'Indh vise un changement de culture et de comportement, souligne SM le Roi

Discussion dans 'Info du bled' créé par ZIKAS, 17 Octobre 2006.

  1. ZIKAS

    ZIKAS Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    117
    Points:
    63
    [img align=left width=100 height=100]http://www.menara.ma/infos//photosNs/economie/roi-discours5-A.jpg[/img]


    SM le Roi Mohammed VI a souligné, vendredi, que l'objectif de l'Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) est de susciter "un changement de culture et de comportement", tant chez les différents intervenants que chez les bénéficiaires des programmes de cette initiative.


    Cet objectif devra se réaliser à travers la consécration des principes de participation, de partenariat et de bonne gouvernance qui sont au coeur de la pratique démocratique moderne, a indiqué le Souverain dans un discours prononcé à l'ouverture de la session parlementaire d'automne.
    SM le Roi a fait remarquer que "quels que soient nos acquis dans l'édification de la démocratie, tant que celle-ci ne va pas de pair avec ledéveloppement humain, elle restera réduite à de simples structures formelles".

    Le Souverain a expliqué qu'en assurant les ressources nécessaires à une vie digne, le développement humain constitue le meilleur pilier de l'édifice démocratique. Inversement, lorsque la démocratie permet d'enraciner le sens de l'engagement national, elle s'apparente à une sorte de développement politique effectif qui contribue à impulser le développement humain, a dit SM le Roi.
    Loin d'être une action ponctuelle, limitée dans le temps et dans l'espace, l'INDH est, plutôt, un chantier de règne ouvert en permanence, dont le but est de réduire la pauvreté, la précarité et l'exclusion sociale, a affirmé le Souverain, soulignant que ce sont ces fléaux qui constituent la vraie préoccupation des citoyens, et représentent les principales entraves à la construction démocratique.

    SM le Roi a précisé qu'une nouvelle approche a ainsi été adoptée pour le traitement des questions sociales, fondée sur la conjonction, dans le cadre d'un développement solidaire, des enjeux globaux du pays et des préoccupations quotidiennes du citoyen.
    Le but, a ajouté le Souverain, est d'empêcher que le sort des citoyens démunis ou en situation de précarité, ne reste tributaire des vicissitudes de la croissance économique ou de la disponibilité de l'assistance à leur impartir.

    Le développement humain solidaire consiste, en effet, à assurer aux citoyens les moyens leur permettant de libérer leurs énergies, de se prévaloir de leurs potentialités propres et de se prendre en charge en toute autonomie, a affirmé SM le Roi.
    En tant qu'instrument pour apprendre et mettre en pratique la notion de participation citoyenne, ainsi qu'un chantier central pour la convergence et la mise en cohérence des politiques et des programmes publics, cette Initiative constitue, en soi, une rupture avec les schémas traditionnels de raisonnement et de gestion des affaires publiques, a indiqué le Souverain.

    L'INDH induit aussi de nombreuses autres ruptures, tant au niveau de la planification et du financement qu'au plan de la réalisation, de l'évaluation et de la déconcentration. Autant de "ruptures qui sont de nature à conforter le processus démocratique en cours", a expliqué SM. le Roi.



    Menara.ma
     

Partager cette page