L'Inter engrange

Discussion dans 'Italie' créé par simo160, 2 Novembre 2010.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    L'Inter Milan a signé une courte mais précieuse victoire sur le terrain du Genoa (0-1) en match d'ouverture de la 9e journée de Serie A. Grâce à un but de Muntari, le club lombard s'empare provisoirement de la deuxième place du classement à un point du leader, la Lazio Rome.

    Sans survoler les débats, l'Inter Milan continue d'avancer. Ce vendredi, les Nerazzurri se sont imposés sur la pelouse du Genoa (0-1), grâce à un but de Sulley Muntari en toute fin de première période (45e+3). Avant la suite de la neuvième journée du championnat italien ce week-end, ce succès permet aux hommes de Rafael Benitez d'occuper provisoirement la deuxième place de la Serie A, un point seulement derrière la Lazio Rome.


    Cette victoire est venue récompenser le réalisme et la réussite d'une équipe longtemps ballottée par un adversaire qui avait dans un coin de la tête l'envie de se venger de l'humiliation vécue la saison dernière, lorsque l'Inter avait gagné 5-0 à Marassi. La première période a d'ailleurs été totalement à l'avantage de la formation génoise, emmenée par un Luca Toni de gala, qui disputait à l'occasion de ce match la 200e rencontre de sa carrière en Serie A. Après plusieurs tentatives timides, le champion du monde 2006, qui a posé énormément de soucis à la charnière centrale milanaise, s'est créé la première occasion franche de la partie mais Julio César s'est envolé pour boxer en corner la superbe frappe enroulée de l'avant-centre italien (21e).

    La boulette d'Eduardo

    En face, Samuel Eto'o s'est fait bien plus discret. Et sur sa seule occasion du match, le Camerounais a dévissé son tir sur une offrande de Muntari (29e). Ce dernier allait bientôt être le héros du match. Alors que les deux équipes s'apprêtaient à revenir aux vestiaires sur un score nul et vierge, le Ghanéen, entré en jeu à la place d'Esteban Cambiasso, blessé (19e), a tenté sa chance d'une puissante frappe du gauche à presque trente mètres des buts d'Eduardo. Pourtant sur la trajectoire du ballon, le gardien portugais s'est troué et a laissé filer le cuir au fond de ses filets (0-1, 45e+3).

    La seconde période a été bien mieux maîtrisée par le champion d'Europe en titre, qui aurait même pu doubler la mise grâce à Jonathan Biabiany, bien servi par Wesley Sneijder mais obligé de buter sur Eduardo (52e). Le Français a été l'attaquant intériste le plus en vue lors de ce match. Percutant et inspiré sur son côté, il a été à l'origine de plusieurs bons mouvements de son équipe. Seul coup dur pour Benitez en deuxième mi-temps, la sortie sur blessure de son gardien, Julio César (65e). Même si la probante entrée de son remplaçant, Luca Castellazzi, a dû rassurer le technicien espagnol. Qui doit aussi être heureux de revenir à Milan avec le sentiment du devoir accompli.


    Eurosport
     

Partager cette page