L'investissement national reprend des couleurs

Discussion dans 'Info du bled' créé par oisis73, 12 Novembre 2006.

  1. oisis73

    oisis73 llit3ejjib yettibla

    J'aime reçus:
    139
    Points:
    0
    Mais qui a dit qu'il y a grève de l'investissement national ? En effet, cela fait quelques années déjà que certains commentateurs, qui tirent plus vite que leur ombre, ont inventé le terme. Pourtant, tout un chacun sait que la classe entrepreneuriale marocaine n'a pas baissé les bras.

    S'il est vrai que le tissu économique marocain est appelé, plus que jamais, à relever les défis de la mondialisation, voire qu'il est au prise dans son marché domestique à une concurrence de plus en plus farouche, il n'en demeure pas moins qu'il continue à fourbir ses armes pour faire face aux défis présents et à venir. Sachant, bien entendu, qu'il ne s'agit pas uniquement de jouer la survie, mais aussi et surtout de promouvoir l'entreprise Maroc.

    D'ailleurs, il n'y a qu'à revenir sur l'implication du capital marocain dans l'économie nationale pour s'en rendre compte. L'exemple le plus frappant étant, entre autres, le lancement des derniers projets où le secteur privé domestique démontre un dynamisme certain.

    Et ce, que ce soit en cavalier seul ou en partenariat avec des opérateurs étrangers. Or, dans ce processus de relance tous azimuts, les conventions d'investissement, dont les signatures ont été présidées par Sa Majesté le Roi, en donnent la pleine mesure. Plus d'une dizaine de milliards de dirhams sont programmés pour des investissements entièrement nationaux (voir l'article de Mohamed Akisra).


    Cela en dit long sur la capacité des entreprises marocaines à être au diapason de leur citoyenneté agissante en tant que locomotive de l'économie du pays. Ce qui démontre, par ailleurs, que tous les discours sur la tergiversation supposée du capital marocain, s'avèrent tout simplement caducs, nuls et non avenus.


    le matin​
     

Partager cette page