L'Iran va procéder à des tirs de missiles

Discussion dans 'Info du monde' créé par @@@, 26 Septembre 2009.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    Le régime iranien semble vouloir jouer avec les nerfs des dirigeants occidentaux, car ils assurent dans le même temps que leur second site d'enrichissement d'uranium sera placé sous la supervision de l'AIEA.

    A quoi joue les dirigeants iraniens ? Les Gardiens de la révolution, l'armée idéologique du régime islamique iranien, ont d'abord annoncé le début dimanche de manoeuvres impliquant des tirs de missiles pour «améliorer» les capacités de dissuasion des forces armées. De quoi irriter une nouvelle fois la communauté internationale et inquiéter Israël, leur ennemi juré.

    Le commandant des forces aériennes des Gardiens de la révolution, Hossein Salami, affirme en effet que ses forces tireront «simultanément» et «successivement» des missiles lors des manoeuvres baptisées «Grand prophète 4» et qui dureront plusieurs jours. L'Iran effectue régulièrement des manoeuvres dans les eaux stratégiques du Golfe, y procédant notamment à des tirs de missiles de longue et moyenne portée.


    Mais quelques minutes seulement après cette annonce, l'Iran, sommé de s'expliquer sur l'existence d'un second site d'enrichissement d'uranium, tente faire baisser la tension. Le pays assure que ce site serait placé sous la supervision de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA). La révélation vendredi de l'existence de ce site situé à une centaine de km de Téhéran avait accentué la pression internationale sur l'Iran, menacé de nouvelles sanctions à cause de son programme nucléaire controversé, à quelques jours d'une réunion le 1er octobre à Genève avec les six grandes puissances.

    «Le nouveau site sera placé sous la supervision de l'AIEA et nous allons y enrichir de l'uranium à un maximum de 5%», a ainsi déclaré le chef de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique, Ali Akbar Salehi, à la télévision, semblant vouloir rassurer les inquiétudes internationales. Il a démenti tout caractère «militaire» à ce site, qui vient s'ajouter à celui de Natanz (centre), et affirmé qu'il serait «pleinement opérationnel dans environ deux ans».Plus tôt, Salehi a affirmé que l'Iran fixerait avec l'AIEA une date pour inspecter le site.


    http://www.lefigaro.fr/internationa...-iran-va-proceder-a-des-tirs-de-missiles-.php
     

Partager cette page