L'OCP multiplie les projets sur l'axe Khouribga-Jorf Lasfar pour augmenter sa product

Discussion dans 'Scooooop' créé par Med Omar, 29 Mars 2012.

  1. Med Omar

    Med Omar MoUl DéTaILS-GaRoU PiPaS Membre du personnel

    J'aime reçus:
    813
    Points:
    113
    L'OCP multiplie les projets sur l'axe Khouribga-Jorf Lasfar pour augmenter sa production


    La Laverie Merah Lahrach à Khouribga inaugurée le 21 mars. La mine El Halassa et sa laverie seront en service en 2013. Sur les 235 km du pipeline devant relier Khouribga à Jorf Lasfar, plus de 120 sont posés.



    Le groupe OCP met les bouchées doubles pour réaliser son objectif de doublement de sa capacité d’extraction (28 millions de tonnes à 55 millions) et le triplement de sa production d’engrais (3,6 millions de tonnes à 10 millions), à l’horizon 2020. Requérant un investissement de 115 milliards de DH, ce programme lancé en 2010 et décliné en plusieurs projets tout au long de la chaîne de valeur devrait être réalisé à hauteur de 65% en 2010-2015. Le doublement de l’extraction du minerai concerne particulièrement le site de Khouribga où le Roi Mohammed VI a inauguré, mercredi 21 mars, la laverie Merah Lahrach d’un coût de 2,5 milliards de DH. Cet outil industriel destiné à enrichir le phosphate et le préparer pour le transport par le pipeline offre une capacité annuelle de 7,2 millions de tonnes. Répondant aux principes de la responsabilité économique et sociale, le groupe OCP avait confié 65 % du marché à des entreprises marocaines. Dans la même veine, 87 % des eaux utilisées sont recyclées grâce aux décanteurs et digues, et 70% des besoins annuels en eau sont couverts par la station d’épuration d’eaux usées de Khouribga.
    D’autres chantiers d’envergure sont en cours dans la région et sur l’axe menant vers Jorf Lasfar. Il en est ainsi de l’aménagement de la mine El Halassa d’une capacité annuelle de 6,7 millions de tonnes qui doit entrer en exploitation à partir de 2013.

    L’empreinte carbone sera réduite de 900 000 tonnes



    Selon le groupe, les technologies d’extraction utilisées, reconnues dans le secteur et les innovations nées de la recherche et développement du groupe, permettent de réhabiliter les gisements exploités au fur et à mesure de leur épuisement, ce qui est une démarche fondamentale pour la préservation de l’environnement. Les rendements seront aussi considérablement améliorés. Le taux de récupération sera poussé à 7,5 tonnes/m2 contre 4,3 tonnes/m2. Cette mine, une des trois nouvelles qui vont ouvrir, sera aussi dotée d’une laverie, la plus grande du monde selon le groupe, pouvant traiter 12 millions de tonnes de phosphates par an. Un budget de 5,4 milliards de DH est consacré à ces deux projets qui vont générer 880 emplois.
    Toutes ces mines seront directement raccordées au pipeline qui acheminera le phosphate au complexe industriel de Jorf Lasfar. Celui-ci accueillera quatre nouvelles usines d’une capacité de production totale d’acide phosphorique et d’engrais de 3,7 millions de tonnes. La pose de ce pipeline est bien avancée. Sur les 235 km, plus de 120 km sont déjà posés. La partie la plus dure, la station de tête, point de jonction de 4 pipelines secondaires partant d’autant de stations de lavage, est réalisée. Une enveloppe de 675 MDH y a été investie. Avec ce mode de transport, l’empreinte carbone sera réduite de 900 000 tonnes, soit le tiers des émissions de CO2 du groupe. La mise en service est prévue en 2013.




    La Vie éco
    www.lavieeco.com
     

Partager cette page