Logan fait son entrée cette semaine sur le marché marocain

Discussion dans 'Info du bled' créé par freil, 4 Juillet 2005.

  1. freil

    freil Libre Penseur

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    La nouvelle voiture économique montée au Maroc, Logan de Renault, commercialisée sous la marque Dacia, sera lancée sur le marché national cette semaine. Le lancement officiel sera organisé à Marrakech en présence de plusieurs hauts responsables de Renault, des représentants des industriels et des officiels marocains. Le lancement concerne d'abord la version essence, en attendant le diesel pour le mois de novembre.

    Le projet Logan au Maroc a été engagé en 2003 quand Renault SA, déjà actionnaire à hauteur de 8% par sa filiale marocaine, a racheté à l'Etat marocain 26% du capital de la Société marocaine de construction automobile (SOMACA) pour 10 millions d'euros.

    Renault avait décidé d'investir 22 millions d'euros au Maroc pour produire et commercialiser Logan, véhicule familial destiné au marché marocain et à l'exportation, à partir du second semestre 2005. Elle a envisagé une production de 30.000 véhicules par an, dont la moitié sera exportée.

    A la fin des années 90, rappelle-t-on, l'industrie automobile mondiale a vu ses perspectives largement modifiées. Les trois principaux marchés mondiaux, les Etats-Unis, l'Europe occidentale et le Japon sont entrés dans une phase de renouvellement et avaient offert un potentiel de croissance limité. De nouveaux marchés dynamiques avaient émergé, là où se trouvaient plus de 80% de la population mondiale qui n'avaient jusqu'alors qu'un accès restreint à l'automobile.

    Près de 57 millions de voitures ont été vendues dans le monde en 2003. Les marchés les plus développés, les Etats-Unis, l'Europe occidentale, le Japon et la Corée du Sud en ont absorbé près de 80 %, alors qu'ils ne regroupent que 20% de la population mondiale. «Il existe donc un réservoir de conquête dans d'autres régions, dont la croissance économique soutenue dynamise le marché automobile», avait précisé Georges Douin, directeur général adjoint, directeur du plan, du produit et des opérations internationales de Renault.


    Pour profiter de cette situation, Renault a mis au point le programme X90 qui constitue une nouveauté dans l'histoire de Renault. C'est la première gamme de véhicules entièrement conçue pour être d'abord commercialisée hors d'Europe occidentale. «Nous sommes partis d'une feuille blanche et nous avons été aiguillonnés en permanence par l'objectif cible de prix de vente à partir de 5.000 euros, défini par Louis Schweitzer, P.-D.G. de Renault, dès 1998», indique Jean-Marie Hurtiger, directeur du projet X90.


    Source: le matin
     

Partager cette page