L'unique publication indépendante dans les camps de Tindouf condamnée à la disparition par la direct

Discussion dans 'Scooooop' créé par michele2010, 21 Octobre 2006.

  1. michele2010

    michele2010 Visiteur

    J'aime reçus:
    7
    Points:
    0
    Madrid, 20/10/06 - Le "Futur Sahraoui" (Futuro Saharaui), la première et unique publication indépendante dans les camps de Tindouf, vient d'être condamnée à la fermeture après la publication d'informations jugées subversives par la direction du Polisario, a appris vendredi MAP-Madrid auprès d'opposants au Polisario, basés en Espagne.

    Le directeur de publication de l'hebdomadaire, Said Zeroual, et le rédacteur en chef, Said Badi, tous les deux cadres du soi-disant ministère de l'information, ont été licenciés après avoir publié, la semaine dernière, un dossier sur une faction dissidente du Polisario, la "Ligne du Martyr" (Khatt Chahid).

    L'équipe rédactionnelle de l'hebdomadaire (http://www.futurosahara.jeeran.com), formée de jeunes Saharaouis lauréats des universités algériennes, a été réduite au chômage après la liquidation de l'unique publication indépendante et porte-voix des espérances de la jeunesse sahraouie dans les camps de Tindouf, dans le sud-ouest algérien.

    "Le ministre de l'information, Sid Ahmed Batal, a décidé de licencier le directeur de publication et le rédacteur en chef pour les priver de toute ressource et asphyxier ainsi l'unique fenêtre sur la liberté pour une jeunesse lasse de vivre sous la dictature de la pensée unique", a dénoncé une source proche de "Khatt Chahid".

    La ligne éditoriale franche et critique de la publication dérangeait, depuis sa fondation en 1999, la direction du Polisario qui faisait pression sur ses responsables et son équipe rédactionnelle en les privant des subventions versées aux autres médias et en les empêchant d'accéder aux moyens techniques (ordinateurs, imprimantes...) mis à la disposition des organes de propagande.

    "L'actuelle direction du Polisario nourrit une peur grandissante face à une jeunesse sahraouie frustrée, privée de retourner à la terre de ses ancêtres, désemparée dans le désert sans aucun horizon, ni perspective", a expliqué la même source, relevant que cette frustration a été soulignée dans le dernier rapport du secrétaire général de l'Onu, Kofi Annan.

    La fermeture du "Futur Sahraoui" confirme les observations de la mission du Haut Commissariat des Nations unies aux droits de l'Homme (HCDH), qui a relevé dans son dernier rapport -en dépit de son caractère asymétrique et complaisant envers l'Algérie et le Polisario- le manque criard en liberté d'expression dans les camps.



    la map
     

Partager cette page