Médias publics: Appel à renforcer la présence de l'Amazigh

Discussion dans 'Info du bled' créé par oisis73, 27 Octobre 2006.

  1. oisis73

    oisis73 llit3ejjib yettibla

    J'aime reçus:
    139
    Points:
    0
    Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, M. Nabil Benabdallah, a souligné l'importance de poursuivre les efforts entrepris par le gouvernement en vue de renforcer la présence de l'Amazigh dans les médias publics.

    Dans un point de presse à l'issue du conseil du gouvernement, tenu jeudi, M.Benabdallah a affirmé que le gouvernement n'a pas attendu l'année 2008 pour mettre en oeuvre les dispositions du cahier des charges, et s'est engagé à les exécuter avant la fin de l'année en cours.

    Il a, dans ce sens, indiqué qu'il sera procédé au lancement, avant fin novembre prochain, par 2M de deux émissions, une quotidienne et l'autre hebdomadaire, en plus d'un journal en amazigh, faisant remarquer que ces émissions ne figuraient pas dans le cahier des charges.


    Il a, en outre, rappelé la proposition relative à la mise en place d'une chaîne amazighe, qui nécessite davantage de concertations avec les parties concernées avec à leur tête l'Institut Royal de la Culture Amazighe (IRCAM), formant le voeu de voir cette chaîne faire partie du pôle public.

    Il a rappelé que la présence de la langue Amazighe se limitait à la radio avant de s'élargir à la télévision pour ce qui est du volet information, jusqu'à ce que le gouvernement ait entrepris une série d'initiatives qui ont apporté du nouveau, consigné comme engagements dans le cahier des charges que les chaînes publiques sont tenues d'honorer, a affirmé M. Benabdallah.

    La nouveauté consiste en la diffusion par la première chaîne de télévision nationale (TVM) d'une émission quotidienne et d'une autre hebdomadaire en langue amazighe, a ajouté le ministre.

    Des efforts considérables ont été déployés dans ce sens sans toutefois recourir à des ressources supplémentaires, a-t-il fait savoir, soulignant que tous les responsables et les cadres au niveau des chaînes de télévision et des radios veillent à respecter cette option et à la traduire dans les faits.

    menara​
     

Partager cette page