Ma Mère

Discussion dans 'toutes les poésies...' créé par titegazelle, 23 Avril 2008.

  1. titegazelle

    titegazelle سُبحَانَ اللّهِ وَ بِحَمْدِهِ Membre du personnel

    J'aime reçus:
    4181
    Points:
    113
    Elle qui m'a alimenté de ses seins doux,
    Et en silence m’a pris dans ses bras pour se reposer,
    Et sur mes joues a appuyé ses baisers de bonbon
    C’est ma mère.

    Quand le sommeil a abandonné mes yeux
    Oui elle était là qui me chantait une douce berceuse,
    Elle m'a bercé pour pas que je pleure
    Ma mère.

    Elle qui était assise, m’a montré sa tête, puis elle m’a sourit
    Alors que je dormais dans mon berceau,
    Et des larmes d'affection coulèrent de ses doux yeux.
    Ma mère.

    Quand la douleur et la maladie me faisaient pleurer
    Qui a regardé mon œil lourd ? Ma mère
    Et qui a pleuré de peur que je doive mourir ?
    Ma mère.

    Qui a réparé ma poupée dans des vêtements si gais,
    Et m’a appris comment jouer,
    Et enseigné tout ce que je sais ?
    Ma mère.

    Qui a couru pour m'aider quand je tombais,
    Et qui me lisait de jolies histoires,
    Ou appris à laisser la place pour faire du bien ?
    Ma mère

    Qui a appris à mes lèvres d'enfant en bas âge à prier
    Et à aimer Dieu tous les jours,
    Et à me promener de la façon plaisante et de sage ?
    Ma mère.


    Et puis-je jamais cesser d'être
    Tendre et aimable,
    Qui était très aimable à moi ?
    Ma mère ?

    Oh, non ! La pensée que je ne peux supporter,
    Dieu s'il vous plaît épargnez la vie de ma mère
    Je récompenserai vos bons soins,
    Ma mère

    Quand vous serez faible, vieille et grise
    Mon bras sain sera votre séjour,
    Et je calmerai vos douleurs,
    Ma mère.

    Et quand je verrai que vous poserez votre tête pour partir
    Sachez que ça va être mon tour de vous observer dans votre lit,
    Et les larmes d'affection couleront doucement sur mes joues
    Ma mère… car je suis votre enfant

    (Anonyme)
     

Partager cette page