macha2 allah, allah ykoun fi 3oun le petit meskine il na rien fait de mal

Discussion dans 'Scooooop' créé par rbati, 21 Mars 2005.

  1. rbati

    rbati Visiteur

    J'aime reçus:
    1
    Points:
    0
    :-(
    Casablanca
    Un policier tue sa femme en public et se donne la mort près d’elle
    Le quartier Oulfa, préfecture Hay Hassani-Aïn Chok, a été le théâtre, hier, dans la matinée, d’un drame d’une rare violence. Sur le boulevard Oum Er-Rabi, un homme a tiré sur une femme qu’il a abattue de deux balles dans la tête avant de retourner son arme sur lui-même pour se suicider en public.

    Vers 09h, les riverains du rond-point connu sous le nom de l’Espace Omar Al-Mokhtar, ont été tirés de leur quotidien paisible par 3 fortes détonations. Un homme armé, vêtu d’une jellaba beige-mate, venait d’abattre de 2 balles dans la tête une femme revêtant une veste en jean et un pull rose-indien, avant de se tirer lui-même une balle dans la bouche. Les deux cadavres, baignant dans le sang, gisaient l’un près de l’autre sur le bitume, près d’une téléboutique.

    Selon les déclarations d’un témoin qui aurait assisté à la tuerie, le couple était en train de se disputer lorsque l’homme a sorti un pistolet de sous sa jellaba pour tirer une première balle à bout portant sur sa compagne, puis une deuxième. Juste après, il a placé son arme dans la bouche et il a appuyé sur la gâchette.

    La police qui a accouru sur les lieux devait constater que l’auteur du drame était l’un de ses éléments. Il s’agit d’un membre de la brigade touristique de la sûreté de Casablanca-Anfa, du grade de brigadier, Salah Dihan, né en 1958. La victime n’était autre que sa propre femme, Hayat Jalil, née en 1967. Le couple avait un enfant.

    L’arme de service utilisée dans la tuerie, un 7.65 mm, se trouvait près de la tête fracassée du désespéré dont le corps ainsi que celui de sa victime ont été transportés à l’institut médico-légal pour autopsie. Une enquête a été ouverte pour trouver une explication aux raisons qui étaient derrière ce drame.

    Source: lopinion.ma

     

Partager cette page