Maghreb Steel plus fragilisé après l’application du bouclier antidumping !

Discussion dans 'Info du bled' créé par Med Omar, 20 Mars 2014.

  1. Med Omar

    Med Omar MoUl DéTaILS-GaRoU PiPaS Membre du personnel

    J'aime reçus:
    813
    Points:
    113
    Maghreb Steel plus fragilisé après l’application du bouclier antidumping !


    Les importations de tôle en provenance de la Turquie inondent le marché après l’application du droit antidumping sur celles émanant de l’Europe. Selon le sidérurgiste, ses usines tournent à des capacités ne dépassant pas les 30%.
    [​IMG]
    Maghreb Steel était tout près de crier victoire. Mais le seul producteur de produits plats en acier est apparemment plus fragilisé après l’application, en novembre 2013, des mesures de sauvegarde par le département du commerce extérieur.
    En effet, le bouclier antidumping provisoire auquel a eu droit le sidérurgiste marocain et qui oblige les producteurs ArcelorMittal, Tata Steel et Steel link de s’acquitter de droits antidumping compris entre 22 et 29% pour 6 mois, serait en train de favoriser largement la Turquie. «Pour l’instant, l’impact des mesures de défense commerciale est plutôt négatif sur la tenue de notre activité. Depuis janvier, nous assistons à une montée inquiétante des importations en provenance de la Turquie», rapporte Othman Benmlih, DG de Maghreb Steel.
    Selon lui, il s’agit de deux sociétés, Colakoglu et Erdemir, qui ne sont pas concernées par ces droits antidumping. «L’activité reste donc très faible. Nous tournons à des capacités de production comprises entre 20 et 30%», se désole M. Benmlih.
    Vu les standards de qualité corrects des produits turcs, les spécialistes soupçonnent un soutien de l’Etat aux industriels à travers des subventions, ce qui leur permettrait d’être très compétitifs. «En gardant plausibles toutes les éventualités, il faudra approfondir l’enquête pour comprendre comment les entreprises turques procèdent», martèle le DG de Maghreb Steel.
    Les producteurs de produits longs mieux lotis
    Les producteurs de ronds à béton et de fil machine sont mieux lotis. En effet, selon des sources proches du marché, l’application d’un droit additionnel définitif de l’ordre de 0,55 DH par kilogramme au-delà d’un contingent de 100 000 tonnes pour le fil machine et d’un contingent de 28 000 tonnes pour le fer à béton semble arranger les affaires des industriels.
    «Les importations devraient s’inscrire en baisse en 2014 pour ne pas dépasser le contingent vu que les importateurs vont accepter difficilement de payer 550 DH de plus sur la tonne», explique-t-on au niveau du secteur.
    Pour rappel, le bouclier antidumping sur la tôle laminée et le droit additionnel sur le rond à béton et le fil machine ont été instaurés suite à des requêtes introduites auprès du département du commerce extérieur, respectivement par Maghreb Steel en janvier 2013, et l’Association des sidérurgistes du Maroc en septembre 2012.
    Naoufel Darif. La Vie éco
    www.lavieeco.com
     
    Mysa aime ça.
  2. Med Omar

    Med Omar MoUl DéTaILS-GaRoU PiPaS Membre du personnel

    J'aime reçus:
    813
    Points:
    113
    je n'arrive pas à comprendre pourquoi on protège des société et pas d'autres ? et pourquoi on laisse le monopole c'est l'interet de qui ?
     
    Mysa aime ça.
  3. Mysa

    Mysa Accro

    J'aime reçus:
    2310
    Points:
    113
    Va savoir qui gagne :cool: on ne connait pas les détails c sur mais là on voit bien que nos stés sont lésées :p
     

Partager cette page