Man City revient de l'enfer

Discussion dans 'Angleterre' créé par simo160, 13 Mai 2012.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    J'aime reçus:
    100
    Points:
    48
    [​IMG]

    Grâce à deux buts de Dzeko et d'Agüero durant les arrêts de jeu face à QPR (3-2), Manchester City décroche son premier titre de champion depuis 44 ans. Vainqueur à Sunderland (0-1), Manchester United avait rempli sa part de contrat. Arsenal est qualifié pour la Ligue des Champions. Bolton descend.


    Quarante-quatre ans. Quarante-quatre ans que les supporters de City rongeaient leur frein. Quarante-quatre ans qu'ils piaffaient d'impatience à l'idée de voir leur équipe sacrée championne d'Angleterre. Dimanche, l'interminable attente a pris fin. Les Skyblues ont, enfin, ravi la couronne d'Angleterre. Et ce titre - seulement le quatrième en 125 ans d'histoire - a vraiment un goût délicieux. Parce que, pour une fois, il a atterri dans la partie bleue de Manchester. Au nez et à la barbe des rouge de United. Mais surtout parce qu'il a été conquis au terme d'un scénario hitchcockien. A quelques secondes près, MU coiffait son rival au poteau. Les buts d'Edin Dzeko et de Kun Agüero, dans le temps additionnel, ont tout changé : ils ont offert une victoire improbable à City face aux Queens Park Rangers (3-2). Privant United d'un 20e titre qu'il pensait avoir décroché en s'imposant à Sunderland (0-1), grâce à la 27e réalisation de Wayne Rooney.

    Après s'être adjugé le derby face à United, après s'être imposé en costaud à Newcastle (0-2), on ne voyait plus comment il pouvait échapper à City. Mais si l'équipe de Roberto Mancini a vécu un dénouement heureux, ses nerfs ont été mis à rude épreuve. Djibril Cissé, auteur de son sixième but en huit matches, et Jamie Mackie, sur un service quatre étoiles d'Armand Traoré, avaient plombé l'ambiance. Depuis l'expulsion de l'incorrigible Joey Barton, onze minutes plus tôt, QPR jouait pourtant à dix. Cette supériorité numérique, City n'en a profitée que dans les ultimes secondes. Faisant chavirer l'Etihad Stadium de bonheur. Au grand dam des Red Devils, plombés par une différence de buts défavorable (+64 pour City, +56 pour United).

    Arsenal sur le podium

    Preuve qu'un vent de folie soufflait sur l'Angleterre dimanche, Arsenal a également accroché sa place sur le podium au forceps. Menés sur la pelouse de West Bromwich, les Gunners ont dû se cracher dans les mains pour inverser la tendance. Laurent Koscielny a finalement scellé la 600e victoire londonienne de l'ère Wenger (2-3). Arsenal termine donc à la troisième place, avec son ticket pour la Ligue des champions en poche.

    Vainqueur de Fulham (2-0), Tottenham termine à une longueur de son voisin. Les Spurs ne sont pas assurés de jouer la C1 pour autant. Leur présence dans la cour des grands dépend désormais de Chelsea : les Blues, sixièmes de Premier League après leur succès devant Blackburn (2-1), ne doivent pas soulever la Coupe aux grandes oreilles dans six jours, à Munich. A contrario, Tottenham regardera la Ligue des champions dans son canapé. Battu à Everton (3-1), le Newcastle d'Hatem Ben Arfa a tiré un trait dessus. Les Magpies finissent à une prometteuse cinquième place. Accroché à Stoke (2-2), Bolton accompagnera Blackburn et Wolverhampton, battu à Wigan (3-2), en Championship. Ils croiseront la route de Reading et de Southampton, déjà promus en Premier League. Blackpool et West Ham se disputeront le dernier samedi prochain, à Wembley.



    Eurosport
     

Partager cette page