Manchester United, plus c'est long...

Discussion dans 'Angleterre' créé par simo160, 29 Septembre 2009.

  1. simo160

    simo160 Accro Membre du personnel

    Inscrit:
    16 Septembre 2005
    Messages:
    20920
    J'aime reçus:
    100
    Localité:
    Maroc
    [​IMG]

    Une étude du quotidien The Guardian et d'Opta a révélé que Manchester United bénéficiait en moyenne d'un temps de jeu supplémentaire quand il ne menait pas au score à domicile. Cela justifie la réaction de Mark Hughes, coach de City, suite au derby perdu 3-4 après sept minutes de temps additionnel.

    Certains entraîneurs et joueurs estiment que Manchester United est avantagé par l'arbitrage en fin de match. Dernier exemple en date : lors du derby Manchester United-Manchester City, l'arbitre de touche signale qu'il reste 4 minutes de temps additionnel quand les deux équipes sont à 3-3. United l'emporte finalement 4-3 après sept minutes de temps additionnel accordées par l'arbitre.


    Mark Hughes, coach de City, estime avoir été "volé" . A juste titre ? Selon une étude publiée mardi par le quotidien anglais The Guardian et les fournisseurs de statistiques Opta, depuis le début de la saison 2006/2007, Manchester United bénéficie, lorsqu'il évolue à Old Trafford, d'une minute de bonus gracieusement offerte par les arbitres quand il ne mène pas au score après la fin du temps réglementaire.

    . Quand Manchester United mène, soit lors de 48 matches sur la période allant de saison 2006/2007 à aujourd'hui : le temps additionnel est de 191,35 secondes (plus 3 minutes).

    . Quand Manchester United ne mène pas, soit 12 matches, le temps additionnel est de 257,17 secondes (plus de 4 minutes).

    Dimanche, à Old Trafford, l'arbitre du match United-City, M. Atkinson, a accordé 415 secondes de temps additionnel. Michael Owen n'a pas trouvé le temps long...


    Eurosport
     

Partager cette page

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées ainsi que pour nos statistiques de fréquentation.