Manger lentement n'empêche pas de grossir

Discussion dans 'Santé & Beauté' créé par jijirose, 20 Mars 2011.

  1. jijirose

    jijirose this is my life

    J'aime reçus:
    390
    Points:
    83
    Nous ne prenons plus le temps de vivre. Nous sommes devenus incapables de prendre le temps de bien faire les actes quotidiens, de nous occuper des autres, de nous occuper de nous. Le culte de la vitesse a de plus en plus de détracteurs. C'est vrai aussi dans le domaine de l'alimentation.

    La croyance selon laquelle manger lentement (slow food) permet de perdre du poids est tellement ancrée qu'elle n'est d'ailleurs plus remise en question. Quel que soit le régime, le conseil revient sans cesse: «prenez votre temps pour manger, vous réduirez naturellement les quantités et seraient rassasiés. Il faut bien mâcher pour bien digérer et assimiler. Le «fast-food» (nourriture rapide) est l'ennemi».

    Et pourtant, il n'y a rien de scientifique derrière cette thèse. Une équipe de chercheurs néerlandais, citée par le site américain The Daily Beast, vient même de démontrer que manger lentement ne change rien ou presque sur la quantité d'aliments absorbés.


    Les scientifiques ont comparé la différence entre un groupe de volontaires qui a pris deux heures pour déjeuner certains jours et 30 minutes d'autres jours en avalant la même quantité de nourriture. Les volontaires se sont effectivement sentis plus rassasiés après avoir passé deux heures à table plutôt que trente minutes. Mais ce sentiment de satiété ne s'est pas traduit par une moindre consommation plus tard de barres chocolatées et autres snacks entre les repas désastreux selon les nutritionnistes.

    Qu'est-ce que cela signifie pour ceux qui essayent de perdre du poids? Selon le docteur Susan Roberts cité par The Daily Beast qui est professeur de nutrition et de psychiatrie à la Tufts University, il faut se rendre à l'évidence: «si manger lentement avait un effet sensible sur la quantité de calories que nous avalons, cela serait prouvé et depuis longtemps». Ce n'est pas le cas, donc l'impact au mieux est marginal.

    Mais pour Susan Roberts, si manger lentement n'apporte pas grand chose, à l'opposé manger à toute vitesse en se goinfrant reste une très mauvaise pratique. Avoir la sensation d'avoir bien mangé et de façon confortable est une composante essentielle à tous les régimes efficaces. Les deux raisons principales pour lesquelles les gens abandonnent les régimes sont: la sensation de faim et la frustration devant l'impossibilité de manger ce qu'ils aiment.

    Donc tout ce qui augmente la sensation de plaisir et de bien-être pendant le repas est une bonne chose. Cela ne sert à rien de passer deux heures à table, mais 45 minutes avec des amis dans la bonne humeur, cela permet de mieux contrôler ce qu'on mange…


    source
     

Partager cette page