Manhasset IV : le Maroc déterminé à défendre sa souveraineté inaliénable

Discussion dans 'Scooooop' créé par acha3ir al majhoul, 17 Mars 2008.

  1. acha3ir al majhoul

    acha3ir al majhoul Accro

    J'aime reçus:
    184
    Points:
    63
    Les négociations sur la question du Sahara ont débuté, lundi en fin de matinée à Manhasset, dans la banlieue de New York, sous l'égide des Nations Unies.



    Des délégations du Maroc, du Polisario, de l'Algérie et de la Mauritanie prennent part à ce quatrième round de négociations, qui doit se poursuivre jusqu'à mardi, en présence du facilitateur de l'ONU, M. Peter Van Walsum. Le 1er round des négociations sur le Sahara s'est déroulé les 10 et 11 juin derniers suivi d'un deuxième les 18 et 19 août puis d'un troisième du 7 au 9 janvier également à Manhasset.

    Comme l'ont souhaité le Secrétaire général et le Conseil de sécurité, le Maroc espère que lors de ce quatrième round, les autres parties, loin des provocations et tergiversations, s'engageront dans des négociations constructives et substantielles en tenant compte, comme le demande la résolution 1783, des efforts déployés par le Royaume depuis 2006 et concrétisés par l'Initiative d'autonomie.

    Le Maroc participe au 4è round des négociations sur le Sahara "animé par la même bonne foi, la même détermination et le même attachement sincère" aux Résolutions du Conseil de Sécurité et réaffirme sa ferme détermination à préserver son intégrité territoriale sur l'ensemble de son Sahara.

    "Animée par la même bonne foi, la même détermination et le même attachement sincère aux Résolutions 1754 et 1783 du Conseil de Sécurité, et conformément à ce qui a été convenu lors du troisième round des négociations, la délégation du Royaume du Maroc participe à ce quatrième round, partageant en cela la ferme volonté de la communauté internationale de veiller à ce que ce nouveau round marque le point de départ pour des négociations réelles et substantielles", a affirme M. Benmoussa dans une allocution, prononcée au nom de la délégation marocaine, à l'ouverture du 4è round des négociations sur le Sahara qui se tiennent sous l'égide des Nations Unies.

    Le ministre a néanmoins fait remarquer que "le Maroc et la Communauté internationale enregistrent avec un profond regret que les autres parties continuent à se cantonner obstinément dans leurs positions figées et leurs idées désuètes qui ont entraîné la question du Sahara dans l'impasse". Pis encore, a-t-il déploré, "elles se sont employées à mettre en scène une +proposition+ de dernière minute qui n'a fait l'objet d'aucune consultation démocratique".

    Le Royaume, a-t-il poursuivi, note "avec surprise et étonnement" que les autres parties ont fait le choix délibéré de recourir à l'escalade, de menacer de reprendre les armes et d'entreprendre des actes de provocation dans la zone tampon, et ce, en totale violation des résolutions du Conseil de sécurité, et en flagrante contradiction avec l'esprit même des négociations, tout en incitant aux troubles.

    M. Benmoussa a, dans ce cadre, souligné que le Maroc, qui "ne saurait, en aucun cas, tolérer que l'on touche au statu quo, ou qu'on impose le fait accompli sur son territoire, y compris la partie située à l'Est du mur de sécurité", est "fermement déterminé à préserver son intégrité territoriale sur l'ensemble de son Sahara, en usant de tous les moyens dont il dispose".

    MAP

     

Partager cette page