MANTES-LA-JOLIE.Ses tee-shirts s’arrachent au pied des tours

Discussion dans 'Scooooop' créé par @@@, 26 Août 2008.

  1. @@@

    @@@ Accro

    J'aime reçus:
    252
    Points:
    83
    KARIM a du flair, du talent et une sacrée dose de culot : en un mois, ce Mantais de 20 ans a gagné 15 000 € en vendant des tee-shirts au pied des tours du Val-Fourré. Ses maillots à 20 € n’ont rien d’exceptionnel. Coupe et tissu classiques, couleurs basiques. Mais voilà, on peut y lire un énorme « Mantes la Tuerie » sérigraphié.
    Une expression à comprendre comme « Mantes, c’est super » et qui a séduit de nombreux habitants de l’immense cité des Yvelines, ravis d’afficher partout leur appartenance au quartier.
    « On en voit même au bled »
    « Il faut représenter Mantes, partout où on va ! » lâche un jeune. Désormais des enfants, des ados et même des pères de famille portent la marque de ce jeune homme doué. « On en voit même au bled », sourit Karim, qui a quitté l’école en classe de première.

    L’histoire de cet autodidacte commence lors d’un concert du rappeur Lafouine à Paris, au printemps dernier. L’artiste accepte d’enfiler l’un des « Mantes la Tuerie » qu’un ami de Karim lui lance sur scène. Le jeune Mantais y voit un signe : revendiquer son quartier séduit les rappeurs. Cet épisode l’incite à produire ce maillot en grande quantité. Karim se rend donc à Paris pour acheter du tissu. Coup de chance : il rencontre un vendeur pakistanais qui accepte de lui avancer le stock. « Tu me rembourseras quand tu auras tout vendu », lui lance cet inconnu providentiel. Banco ! En quelques jours, des dizaines de jeunes s’arrachent cet ovni de la mode avant de partir en vacances.
    Le 12 juillet dernier, un concert de hip-hop est organisé à Mantes-la-Jolie. Karim demande aux artistes de porter son produit sur scène. Résultat : Tunisiano, Delta ou l’humoriste Booder se produisent avec son modèle devant plusieurs milliers de spectateurs. Dès le lendemain, les ventes explosent. A la mairie de Mantes-la-Jolie, on observe d’un oeil intéressé le phénomène : « S’il n’y a aucun message agressif derrière ce slogan, ce succès est flatteur pour notre ville », renchérit un élu.
    A la rentrée, Karim lancera une ligne de vêtements* streetwear (porté dans la rue) et fashion (porté en soirée) qu’il distribuera à Paris et en région parisienne. Le printemps prochain, il déclinera son « Mantes la Tuerie » à plusieurs autres villes d’Ile-de-France. Il a déjà des jeux de mots en tête. Mais c’est un secret industriel qu’il dévoilera le moment venu…


    http://www.leparisien.fr/yvelines-7...chent-au-pied-des-tours-26-08-2008-172011.php
     

Partager cette page