Marche de protestation à Zagora contre la dégradation des services sanitaires

Discussion dans 'Info du bled' créé par Info du bled, 20 Novembre 2009.

  1. Info du bled

    Info du bled Writer

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    Plusieurs associations et organisations de la société civile à Zagora ont appelé à une marche de protestation contre la dégradation des services sanitaires dans la région. Cette manifestation aura lieu dimanche 22 novembre. Rachid Boutadghart, président de la section Zagora de l’Association marocaine des droits de l’Homme (AMDH), a indiqué à ce propos que 42 associations et syndicats se sont réunis afin de débattre de la situation « précaire voire calamiteuse des services sanitaires dans la région ». Il a souligné que ces ONG ont appelé à une marche de protestation pour permettre aux habitants d’exprimer leurs doléances. Concernant l’état des lieux, il a précisé que 7 centres médicaux ont été fermés et 5 autres sont «quasiment fermés». De plus, que leur nombre de 25 alors seuls s’élevait dans un passé récent à 42. A rappeler que la région de Zagora compte 300.000 habitants, soit une moyenne d’un praticien pour 12.000 habitants ! De son côté, Ahmed Chahid, membre du conseil municipal et représentant le Parti socialiste unifié (PSU) a indiqué que les services de réanimation, de l’insuffisance rénale et la maternité ne fonctionnent plus.
    Il a également précisé que les femmes enceintes doivent parcourir 160 km pour se rendre jusqu’à Ouarzazate. Il en est de même pour les malades qui doivent subir des opérations chirurgicales.
    Les associations et syndicats signataires de l’appel à la marche ont demandé dans un communiqué envoyé à Libé, la réouverture des hôpitaux et centres sanitaires qui ont été fermés et de remédier à la grave pénurie au niveau des médecins, infirmiers et employés administratifs.
    Ces organisations revendiquent également la construction d’un hôpital régional à même de répondre aux besoins sanitaires des habitants de Zagora et des villages avoisinants.
    Pour concrétiser ces objectifs, ces ONG ont déclaré qu’une série d’actions militantes sera déclenchée dans les jours et mois à venir afin de faire pression sur les responsables du secteur.
    Au cas où leurs revendications ne seraient pas prises en considération, ces ONG prévoient, entre autres, d’organiser une caravane qui ira à Rabat.






    Source : libe.ma

     

Partager cette page