Marcher encore et toujours

Discussion dans 'Info du bled' créé par Info du bled, 6 Novembre 2009.

  1. Info du bled

    Info du bled Writer

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    [​IMG]
    Il y a des dates qui sont indéniablement inscrites dans le registre ouvert de la mémoire collective. Elles sont les repères d’une histoire, des indicateurs de sens sur la voie du souvenir. C’est ainsi que le 6 novembre renvoie à un moment fort de notre histoire contemporaine. En ces temps d’amnésie générale où les valeurs les plus cotées à la bourse du politiquement correct sont celles du nihilisme, du déni et du renoncement aux principes…où la mode est au dénigrement des acquis, des progrès et des pas accomplis, il est utile en effet de faire un rappel car il est une vérité vérifiée ailleurs, on ne construit pas une nation sur des supputations ou des hypothèses. Une nation se construit et se développe sur la base d’un projet global qui signifie un point de départ et dessine un horizon. Elle se développe aussi à partir d’un processus souvent sinueux et ardu mais passionnant et tonique. La nation marocaine multiple et plurielle, fruit d’un brassage séculaire, se nourrit justement d’épreuves multiples qui font appel à ses capacités de réaction et de riposte…telle est la première et la grande leçon du 6 Novembre et de tout le processus enclenché pour la récupération de nos provinces du Sud. Ce fut en effet une épreuve salvatrice qui démontra rapidement que la Nation marocaine en a ! Et qu’elle était capable de se transcender pour aller de l’avant.
    En cet octobre fabuleux de 1975 et durant les jours qui précédèrent et préparèrent le 6 novembre, le pays vit une période palpitante, dynamique, ouverte…Il faut avoir vécu ces moments intenses où la ferveur populaire n’était pas un vain mot, pour saisir le sens d’appartenance à un espace commun, à un devenir collectif. Des mots qui peuvent apparaître d’un autre âge pour des chroniqueurs qui valsent avec leurs passeports comme avec une étagère de chemises : ils en changent au gré des saisons et des modes. Et pourtant, en ce jour-là, des gens humbles, des Marocains d’en bas…ont tout arrêté pour aller marcher, pour aller stopper le processus de spoliation et d’amputation…comme dans cette belle scène d’ouverture du film « Danse avec les loups » où le soldat interprété par Kevin Costner refuse en pleine guerre civile qu’on l’ampute de sa jambe, une belle métaphore du récit fondateur américain du refus de la scission géographique (le séparatisme du sud) et culturelle (le déni de la culture amérindienne). Ce qui est bon pour l’Amérique ne le serait-il pas pour le Maroc ?
    Oui, c’est la dimension fondatrice du 6 novembre. La guerre qui nous a été imposée est une guerre civile entre le Nord et le Sud. Une guerre fratricide qui n’a pas de sens. La Marche Verte dans sa symbolique est une réponse stratégique au double défi auquel notre nation a été confrontée. Celui de la réunification et celui de l’édification d’un nouveau contrat social. Asseoir l’intégrité du pays sur un socle nouveau politique et culturel. D’où la pertinence de filer la métaphore de la marche encore davantage vers d’autres aspects : celui du développement socio-économique et celui d’un pacte culturel et symbolique nouveau. Là il faut développer les richesses et les distribuer équitablement ; ici, il faut s’ouvrir sur le pluralisme et la diversité de notre culture à travers toutes ses composantes. C’est pour dire que la séquence ouverte le 6 novembre n’est pas encore close : il s’agit de marcher encore et toujours. Et aujourd’hui, l’une des priorités essentielles est de réussir l’option régionale à travers tout le Royaume.








    Source : libe.ma
     
  2. Promeneur

    Promeneur Touriste

    J'aime reçus:
    8
    Points:
    8
    MEILLEURS VOEUX AUX FRERES MAROCAINS A L'OCCASION DE LA FETE DE LA MARCHE VERTE ESPERANT VOIR UN JOUR UN MAROC UNI ET UN GRAND MAGHREB EDIFIE ...[:Z]
     
  3. mountasser

    mountasser http://www.shbab1.com/2mi

    J'aime reçus:
    10
    Points:
    0


    bonne féte a tous les tunisiens a tous les algeriens aussi.
    aid moubarak a tous les musulmans d'asilah jusqu'en chine.
     

Partager cette page