MAROC-CODE DE LA ROUTE

Discussion dans 'Info du bled' créé par Med Omar, 12 Novembre 2010.

  1. Med Omar

    Med Omar MoUl DéTaILS-GaRoU PiPaS Membre du personnel

    J'aime reçus:
    813
    Points:
    113

    Baisse de 26,60 % des accidents de la route depuis l'entrée en vigueur du nouveau code
    Possibilité de consulter en ligne les infractions reprochées et le solde des points du permis

    Le ministre de l’Equipement et des transports, Karim Ghellab, a présenté mardi 9 novembre, un premier bilan du nouveau code la route entré en vigueur le 1er octobre dernier.

    Le ministre a affirmé que, sur une période d'un mois, les accidents de la route ont baissé de manière « sensible ». 4 710 accidents de la circulation ont été ainsi enregistrés en octobre 2010, ce qui représente une baisse de plus de 26% par rapport à la même période de 2009. Dans le détail, les accidents mortels, le ministère du transport note qu’une baisse de 39,87 % a été enregistrée par rapport à octobre 2009 et que les accidents non mortels ont baissé de 25,94%. Le nombre de tués de la route qui s’est élevé à 204 en octobre 2010 a reculé de 40,35% par rapport au même mois de 2009.

    Satisfait de ces résultats « positifs » qui « confirment que le nouveau code de la route est un outil efficace », le ministre de l’Equipement et du transport a annoncé la mise en place sur son site web de deux nouvelles rubriques intitulées " Nouveau code de la route " et " Consulter vos infractions" destinées à mieux accompagner la mise en place du nouveau code.

    La rubrique « nouveau code de la route » est dédiée à l’information et la sensibilisation du citoyen et la seconde rubrique, «consulter vos infractions m», permet aux conducteurs de consulter les infractions qui leur sont reprochées ou constatées par les radars fixes et de suivre leurs soldes de points.



    Source :
    la vie eco

     
  2. popo40

    popo40 Accro

    J'aime reçus:
    384
    Points:
    83
    c'est un bon moyen pour responsabiliser les usagers de le route, mais pas le seul:
    l'obtention du premis , l'état des routes et signalisation, contrôle technique des véhicules....tout ces points sont à revoir.
     
  3. compat11

    compat11 Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    encore à faire

    en plus de ce qui a été évoqué par l'intervenant popo40, j'ajouterais le problème de notre
    mentalité.conducteurs comme piétons un sacré travail à lancer si ce n'est pas trop tard dans ce domaine ( l'être humain !!! )
     
  4. @chilos

    @chilos Accro

    J'aime reçus:
    108
    Points:
    63
    les gens étaient alors contre un outil qui est mit en place pour leur préserver la vie!!!
    Quel Ironie
     
    1 personne aime cela.
  5. PortaVoz

    PortaVoz Visiteur

    J'aime reçus:
    8
    Points:
    0
    Iwa ola chi wazir dar chi mokhalafa ytab9o 3lih had lmodawwana ola had chi est fait juste pour lmowatin l3adi?
     
  6. Med Omar

    Med Omar MoUl DéTaILS-GaRoU PiPaS Membre du personnel

    J'aime reçus:
    813
    Points:
    113
    Le ministre de l'Equipement et des transports, Karim Ghellab, a affirmé, lundi à Rabat, que les accidents de la route ont enregistré une baisse de 17,5 pc au premier trimestre de l'entrée en vigueur du nouveau code de la route, en comparaison avec la même période de l'année 2009. Le ministre a expliqué, lors d'un point de presse à l'occasion de la célébration de la journée nationale de la sécurité routière, que les statistiques des accidents de la route pour 2010 révèlent que le nombre des tués a enregistré une baisse de 19,34 pc, contre une régression de 14,92 pc pour les blessés graves et 19,16 pour les blessés légers. "Ces résultats très signifiants interpellent tous les intervenants à doubler de vigilance afin de préserver ces acquis et maintenir les tendances à la baisse de tous les indicateurs d'insécurité routière", a souligné M. Ghellab. L'entrée en vigueur du nouveau code de la route le 1er octobre 2010 a permis de diminuer le taux des accidents et celui de la mortalité, a-t-il indiqué, ajoutant que les résultats obtenus renforcent la sécurité routière, qui vise à changer le comportement des usagers de la route et à encourager l'adoption d'un comportement responsable à travers l'application des exigences du code de la route. Le ministre a, d'autre part, passé en revue une série de mesures accompagnant l'entrée en vigueur de ce code, notamment le contrôle de vitesse des véhicules à l'aide de radars fixés, le permis de conduire professionnel, l'examen d'obtention d'une autorisation d'enseignement pour les moniteurs d'auto-école, le renouvellement du parc du transport routier et l'éducation à la sécurité routière. Ce point de presse a constitué également l'occasion de présenter des systèmes d'informations mis à la disposition des citoyens. Le premier concerne la consultation de l'état d'avancement de la production des cartes électroniques (permis de conduire et cartes grises) et le second concerne le paiement en ligne des Amendes Transactionnelles et Forfaitaires (ATF) pour les infractions constatées par les radars fixés. La journée nationale de la sécurité routière qui sera célébrée cette année, sous le signe "Sécurité routière, comportement et éducation", vise à mettre en évidence la valeur et l'importance de l'éducation et le comportement responsable dans l'amélioration de la sécurité routière. Cette journée, qui intervient quatre mois après l'entrée en vigueur du nouveau code de la route, constitue un rendez vous annuel pour la sécurité routière et l'évaluation objective des activités organisées. C'est une occasion d'évaluer les progrès réalisés et les contraintes rencontrées, ainsi que d'identifier une perspective claire des programmes et des futurs plans d'actions adoptés par le département des Transports.
    (MAP)


    Source : lien
     
  7. anass159

    anass159 Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Pas mal :D
     
  8. zentafo

    zentafo Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Moi je suis ce que vous appelez là bas un RME et je suis complètement désemparé quand j'arrive sur les routes marocaines. Je ne comprend pas comment le marocain peut être aussi inconscient lorsqu'il est au volant...Il ne s'arrête pas au stop, ne s'arrête pas au feu rouge, incapable d'adapter sa vitesse à l'environnement ni aux conditions de circulation et je ne parle pas du marquage au sol, il ne le voit même pas ou ne sait pas ce qu'il signifie...moi cela me désole et suis étonne qu'il n'y ait pas de morts que les statistiques déjà très élevées. Le marocain est heureux lorsqu'il est passé devant celui qui le précède, ca le démange même si il risque sa vie et celle des autres. Et cette maladie se vérifie aussi dans n'importe quelle file. Avez-vous déjà vu une file digne de ce nom au Maroc??? NON
    J'espère que les sanction envisagées par le nouveau code seront dissuasives et surtout qu'elle seront appliquées.
     
  9. Med Omar

    Med Omar MoUl DéTaILS-GaRoU PiPaS Membre du personnel

    J'aime reçus:
    813
    Points:
    113
    Les accidents et les décès ont chuté de 11% au cours des 5 premiers mois !

    Les accidents et les décès ont chuté de 11% au cours des 5 premiers mois !
    [​IMG]

    D'octobre 2010 à février 2011, il a été enregistré 24 829 accidents, dont 6 735 hors périmètre urbain et 18 094 à l'intérieur des agglomérations urbaines. Décès, blessés graves et légers : le nombre de victimes est en baisse.


    Le nouveau code la route, entrée en vigueur le 1er octobre 2010, après de longues années de débats, a-t-il eu un effet dissuasif sur le comportement des automobilistes ? Il est prématuré de tirer une conclusion définitive à ce sujet, dans la mesure où la mise en place du nouveau système de contrôle et de sanctions n’est pas encore achevée. Il manque encore beaucoup de radars mobiles et les éthylotests ne sont pas encore là. Néanmoins, les chiffres des accidents de la circulation, des 5 premiers mois (octobre 2010 à février 2011) d’application du code, permettent de mesurer la tendance qui commence à se dessiner. En effet, selon le Comité national de prévention des accidents de la circulation (CNPAC), durant la période citée, comparée à la même période de l’année précédente, le nombre d’accidents a baissé de 11,37% s’établissant à 24 829, dont 6 735 (-11,61%) hors périmètre urbain et 18 094 (-11,27%) à l’intérieur des agglomérations urbaines.
    Sur le total des accidents, 1 187 sont mortels, lesquels sont en aussi en baisse de 8,53%, que ce soit à la campagne où l’on compte 809 accidents mortels (-11,%) ou dans les villes où ce chiffre a atteint 378 (-6,20%).
    Le nombre de tués s’est ainsi établi durant cette période à 1 374 (-10,78%), dont 982 (-11,53%) en rase campagne et 392 (-8,84%) à l’intérieur des villes. Selon le CNPAC, le nombre de tués par jour est passé de 11,24 à 9,1 entre les deux périodes. A ces victimes, il faut ajouter le nombre de blessés graves qui a aussi régressé de 6,47%, à 4 189. Cette population se répartit comme suit : 2 920 blessés graves dans les accidents qui ont eu lieu en dehors des villes, soit une baisse de 7,68%, et 1 269 en ville, en recul de 3,57%. Ainsi, le taux de gravité des accidents de la circulation représenté par le nombre de tués et de blessés graves pour 100 accidents a aussi baissé globalement de 13,36% entre les deux périodes étudiées. Cette baisse est de 16,97% sur les routes et de 11,71% en ville.

    Davantage de tués et de blessés graves hors des agglomérations urbaines

    De ces chiffres, on peut dégager une conclusion importante : les accidents hors du périmètre urbain, même s’ils sont moins nombreux qu’en ville, font presque 3 fois plus de morts et de blessés graves, soit respectivement 982 au lieu de 378 et 2 920 au lieu de 1 269. Ce qui soulève des questions sur le comportement de l’automobiliste marocain, plus respectueux du code de la route en ville qu’en campagne, en raison sans doute de la proximité des agents de contrôle plus nombreux et plus regardants dans le périmètre urbain. Ce qui milite en faveur d’un renforcement du contrôle sur les routes et les autoroutes, notamment pour ce qui est du respect de la vitesse autorisée.
    Il faut signaler à ce sujet que les statistiques provisoires des accidents de la circulation durant les 12 mois de l’année 2010 avaient déjà montré une évolution à la baisse de toutes les données. Les tendances fournies par le CNPAC témoignent de cette évolution. Le nombre d’accidents avait en effet reculé de 2,38% par rapport à 2009. La baisse était de 7,97% en rase campagne, tandis qu’une stabilisation (-0,10%) avait été constatée en agglomération. Le nombre des tués et des blessés graves s’est globalement replié respectivement de 7,68% et 9,82%. Dans les villes, ces grandeurs ont aussi reculé de 7% et 0,40%, et 7,92% et 12,30% en campagne. Il en est de même pour les blessés légers dont le nombre a baissé de 2,82 en 2010 par rapport à 2009. Ils étaient 0,05% moins nombreux dans les villes et 8,51% en moins dans les campagnes.
    Enfin, le taux de gravité a connu une baisse de 5,45%, soit 0,07% à la campagne et 7,18% dans les agglomérations urbaines. On signale auprès du CNPAC que si l’on parle de statistiques provisoires pour l’année 2010, et que l’on communique uniquement en termes de tendances et non en nombre de tués et de blessés, c’est pour éviter la confusion dans les esprits entre les chiffres provisoires et définitifs, ces derniers ont besoin de temps pour être validés.
    En tout état de cause, il semble bien que le code de la route commence à avoir un effet dissuasif, car tous les indicateurs sont aujourd’hui en baisse.


    Mohamed Moujahid. La Vie éco
    www.lavieeco.com

    Source : lien
     
  10. zentafo

    zentafo Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    C EST DE LA RÉPRESSION QUE LES CONDUCTEURS MAROCAINS ONT BESOIN. IL N YA PAS DE RÉPRESSION. LES POLICIERS SONT AUX ROND POINT ET NE SONT PAS SUR LES ROUTE, AU ENDROITS STRATEGIQUES, DANGEREUX. ILS NE FONT PAS LEUR BOULOT SI TOUTEFOIS C EST LEUR BOULOT DE S OCCUPER DE LA CIRCULATION....IL YA DE QUOI S INTERROGER!!!!
     
  11. popo40

    popo40 Accro

    J'aime reçus:
    384
    Points:
    83
    un secteur parmi d'autres ou le civisme nous fait défaut, il est temps de changer les comportements..
    ce changement ne peut avoir lieu que par la mise en place de des sanctions , pour ce là il faut un organismes de contrôle digne de ce nom et qui ne porte aucune casquettes politiques.
     
  12. basmalat

    basmalat Visiteur

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    za3ma hna matan3arfoch n sogo ola achno ?<D
     

Partager cette page