Maroc : décès du poète et traducteur Mustapha Kasri

Discussion dans 'Info du bled' créé par Info du bled, 12 Février 2009.

  1. Info du bled

    Info du bled Writer

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    [​IMG]


    Le poète et traducteur Mustapha Kasri est décédé dans la nuit de mercredi à jeudi à Rabat. Il est l'auteur de textes littéraires et a notamment traduit le recueil du poète Charles Beaudelaire « Les fleurs du mal ».

    Le poète et traducteur marocain Mustapha Kasri est décédé dans la nuit de mercredi à jeudi à Rabat. Il est l'auteur de nombreux textes littéraires et d'essais, il a notamment traduit le recueil du poète Charles Beaudelaire « Les fleurs du mal ».

    Né le 1er janvier 1923 à Casablanca où il a fait ses études primaires et secondaires, Mustapha Kasri a débuté en 1944, comme enseignant à l'école Prince Moulay Al-Hassan à Casablanca. En 1951, il collabore avec le journal « Arra'y Al-Aam ».

    Lors des événements de Casablanca en 1952 et de la campagne de répression contre les nationalistes, il avait été arrêté et emprisonné par les autorités du protectorat à plusieurs reprises, notamment le 20 août 1953, le jour de déportation du Roi Mohammed V, et transféré dans le sud marocain en 1955 où il a été placé en résidence surveillée.

    Après l'indépendance, il est chargé de mission auprès du ministre du travail et des affaires sociales. Il dirigea peu après le journal « Arra'y Al-Aam » et devint rédacteur en chef du journal « Démocratie ». En 1962, il fut nommé directeur de l'école nationale des postes et télécommunications, puis secrétaire général du Comité Consultatif Maghrébin, dont le siège était à Tunis.

    En1974, il est nommé ministre plénipotentiaire près de l'ambassade du Maroc à Washington. Le 1er novembre 1977, il est nommé Secrétaire général du ministère de l'information. Auteur de nombreux textes littéraires et d'essais comme critique d'art, Kasri est également l'auteur d'une traduction en langue arabe du texte d'Antoine De Saint-Exupéry « Le petit prince » et « Les fleurs du mal » de Charles Beaudelaire (Paru chez Marsam), ainsi que de textes du célèbre poète syrien, Nizar Kabbani.



    Source : medi1sat.com
     

Partager cette page