Maroc/Espagne : un partenariat énergétique indispensable

Discussion dans 'Info du bled' créé par omarigno, 17 Mars 2006.

  1. omarigno

    omarigno Visiteur

    J'aime reçus:
    23
    Points:
    0
    Les Journées maroco-espagnoles sur la coopération dans le domaine de l'énergie électrique, initiées par le Comité Averroès, se sont achevées vendredi à Marrakech après avoir passé au peigne fin les différents volets de ce secteur névralgique et indispensable pour tout développement socio-économique.

    Ouvertes jeudi dans un palace de la cité ocre, ces journées qui ont réuni bon nombre de décideurs, experts et représentants du secteur privé, ont permis aux participants de faire l'état des lieux de cette coopération dans le cadre de panels rehaussés par des débats fructueux et sans complaisance aucune.

    Pour l'ambassadeur du Royaume d'Espagne au Maroc, M.Luis Planas Puchades, cet événement témoigne de l'intérêt des deux pays à consolider et à diversifier davantage leur coopération qualifiée de "fructueuse et d'excellente".

    Le diplomate espagnol a estimé, dans une déclaration à la MAP, que la coopération entre les deux pays en matière d'énergie électrique "doit servir d'exemple et de locomotive pour les autres secteurs", raison pour laquelle il s'est félicité du "succès" de ces journées.

    Même son de cloche chez M.Driss Benhima, membre coordinateur du Comité Averroès, qui a expliqué que cette manifestation a permis aux deux pays voisins de réaffirmer leur volonté commune de développer le partenariat et les investissements dans ce secteur prometteur.


    M.Benhima a rappelé que les activités énergétiques, considérées, à juste titre, comme leviers de développement, constituent un domaine privilégié de renforcement de cette coopération dont le joyau est l'interconnexion électrique entre l'Espagne et le Maroc, l'une des pierres angulaires de la coopération entre l'Europe et les pays de la rive Sud du bassin méditerranéen.

    Un carrefour énergétique

    Cette interconnexion, a-t-il dit en substance, permet l'intégration entre l'Espagne, le Maroc et les autres pays maghrébins, précisant que le Royaume du Maroc est le premier pays africain à installer des lignes de haute tension (400.000 volts).
    Dans le même ordre d'idées, il a fait remarquer qu'aujourd'hui le Maroc a le même courant, en termes de qualité et de sécurité d'approvisionnement, que celui existant en Europe, soulignant que le Royaume va graduellement libéraliser le marché de l'électricité.

    Lors de la cérémonie d'ouverture de ces journées, le ministre de l'Energie et des Mines, M.Mohammed Boutaleb, a affirmé qu'avec cette interconnexion électrique, le Maroc et l'Espagne "rapprochent davantage les deux rives de la Méditerranée".

    Le ministre a également souligné que cet ambitieux projet concourt "à une fiabilité et une sécurité accrues du réseau national et permettra au Royaume de hisser sa production", faisant remarquer que le renforcement de cette interconnexion permettra aux deux pays "de devenir un carrefour énergétique et de s'insérer dans le marché régional euro-méditerranéen de l'électricité".

    A cet égard, M. Boutaleb n'a pas manqué de rappeler le projet d'assistance technique de la Commission européenne en cours de lancement, "visant l'intégration progressive des marchés de l'électricité du Maroc, de l'Algérie et de la Tunisie dans le marché européen de l'électricité".

    "Ce projet, a-t-il dit, s'inscrit dans le cadre du partenariat énergétique euro- méditerranéen pour lequel le Maroc et l'Espagne jouent un rôle moteur".

    Les participants à ces journées ont examiné, durant ces deux jours, plusieurs thèmes relatifs à la coopération entre les deux pays voisins notamment le "Rôle de l'industrie électrique dans le domaine de la coopération entre le Maroc et l'Espagne", le "Diagnostic des secteurs électriques espagnol et marocain : situation actuelle et perspectives futures", "Intégration électrique du Maroc avec l'Union européenne: le rôle fondamental des interconnexions" et le "Futur de l'industrie électrique : le challenge d'un développement durable".


    MAP
     

Partager cette page