Maroc : Hausses des prix des huiles et du pain

Discussion dans 'Info du bled' créé par imadici, 14 Juillet 2007.

  1. imadici

    imadici Pr. Ìpşø Fąċŧǿ...

    J'aime reçus:
    14
    Points:
    18
    Le prix du pain augmente


    Les patrons boulangers ont-ils anticipé sur les perturbations prévisibles du marché de la farine? En tout cas, le prix du pain a augmenté dans de nombreuses villes et depuis la fin de la semaine passée.
    La galette de base, «200 gr cuite», est désormais commercialisée entre 1,30 DH et 1,40, voire plus, au lieu de 1,20 DH. Les nouveaux prix sont courants à Nador, Tétouan, Kénitra, Marrakech et dans quelques points de vente à Casablanca.


    [​IMG]

    «Et, la concertation se poursuit pour que l’augmentation soit généralisée à l’ensemble du pays d’ici fin juillet». L’information est fournie par le président du syndicat national unifié des patrons boulangers et pâtissiers du Maroc, Lahoussine Azaz. C’est que «le pain est libre». L’affirmation revient comme un leitmotiv. Chaque fois ressassée dès lors que la profession se rapproche de l’Administration de tutelle.

    Ceci, depuis la fin de l’accord de modération, tombé en désuétude avec l’entrée en vigueur de la loi sur la concurrence en 1994.
    Mais user de cette liberté, en procédant aux ajustements des prix, relève d’une entreprise audacieuse. Que d’aucuns n’oseraient tenter qu’en faisant recours aux artifices, genre diversification des produits et rajouts d’améliorants. «Tant, l’augmentation de la baguette reste un tabou. Car associée aux mesures impopulaires», admet Lahoussine Azaz. Et le bras de fer qui avait opposé la profession au gouvernement en 2004 est toujours présent à l’esprit.

    A cette date, un accord a été conclu et prévoyait l’augmentation du pain de base en trois étapes à raison de 10 centimes, pour porter le prix à 1,40 DH en 2006. Parallèlement, le gouvernement s’engageait à accompagner la mise à niveau de la boulangerie.

    «Malheureusement les choses n’ont pas évolué comme prévu», constate le président des patrons boulangers. A l’époque, l’étude du prix de revient du pain de 200 grammes cuit était estimé par la profession à 1,29 DH sur la base d’un coût moyen de la farine de 3,50 DH/kg. Or, si le prix de la farine est resté stationnaire en quelque sorte, les coûts des autres intrants et ingrédients ont subi de multiples augmentations. Dans le panier se rangent l’huile, la levure, l’énergie sous toutes ses formes, l’eau, le sel, les améliorants et même le sucre, utilisé pour rendre le pain doré et croustillant.

    Les professionnels dénombrent pas moins de 34 matières utilisées dans la panification et dont les prix ont connu des flambées itératives. Mais la farine demeure la matière qui intervient pour près de 80% dans la formation du prix de revient.

    Alors quel secret détient-on pour pétrir une farine censée sortir de l’usine au prix de 3,63 DH/kg pour obtenir et revendre un pain à 1,20 DH? ( voir tableau). Sans oublier que l’intervention du livreur (qui fait l’essentiel du chiffre d’affaires du boulanger) est rétribuée à raison de 20 centimes l’unité.

    La péréquation opérée par le minotier entre la farine de blé tendre subventionnée et la farine de luxe bénéficie, en effet, au boulanger. Et comme la farine subventionnée constitue un produit d’appel pour les autres produits meuniers, le pain l’est aussi pour la pâtisserie et autres produits à base de semoule.

    N’empêche que la boulangerie moderne souffre de l’informel tout comme le consommateur qui risque gros pour sa santé. Aussi son intégration est-elle réclamée. La grande question a trait toutefois aux perspectives offertes au marché de la farine.

    Si demain le prix de marché avoisine les 4 DH/kg, et c’est possible, la spirale de la hausse s’enclenchera. Nombreux seront les boulangers à mettre la clé sous le paillasson. Parole de maître boulanger.

    A. GHOUIBI L'Economiste

    _________________________________________________

    Suite aux hausses successives des prix des huiles, vivement une enquête de l'entité de régulation et de réglementation. Qui contrôle quoi ?
    Cette interrogation surgit dès qu'il est question de prix et/ou de leur contrôle ?


    Cette fois, ce sont les huiles de table qui soulèvent cette problèmatique des prix. Et pour cause, les simples consommateurs ont été surpris de subir une nouvelle hausse. La quatrième du genre en l'espace de moins de deux mois.

    De ce fait, les prix augmentent respectivement pour les huiles ordinaires et de bonne qualité de 50 et 40 centimes.

    Et dire que le Gouvernement vient de décréter toute une série de mesures à même de contrer et lutter contre toute forme de concurrence déloyale ou dumping.

    Il est vrai que, contrairement au sucre qui demeure subventionné par l'Etat, l'huile est un produit libéralisé. Ce qui veut dire que le prix est fixé par le jeu de la concurrence. Seulement, libération ne rime pas avec anarchie, le marché est censé être régulé et réglementé.


    Et il est grand temps, surtout en l'absence de textes de loi sur la protection du consommateur qui sont encore au stade de projet, que l'autorité de régulation assume ses responsabilités et engage à ce niveau aussi une enquête détaillé sur le secteur des huiles.

    La guerre des prix à laquelle se sont livrées, il y a quelque temps, Savola et Lesieur est encore fraîche dans les mémoires.

    source
     
  2. ha_ana

    ha_ana wa choufiya nta

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : Maroc : Hausses des prix des huiles et du pain

    Hadechi fach falhin ha fé ziyada chi haja kh'ra yjibe lah. bach yehakmo M3 la, bach yechedo chefara li kayderbi lemlayer sehah weyediwhom l'swissra la.... cha3b meskine howa li tayekhless wach ha ngoule mabka liya mangoule?!!!!!!

    Franchement, je m'attendais beaucoup de ce nouveau roi. C vrai qu'il ne peux pas tout faire vu son lourd héritage politiquen, économique et social mais c pas 1 raison étant donné que le pain et l'huile font partie des produits de premières nécessité ajoutant à cela les 6 millions qui vivent avec 1 euro par jour. Comment vont ils faire ces pauvres?!!!!!


    C'est pourquoi il y a tant de vols, d'agressions, de rechoi ha kheleni sakete we safi, AH J FAILIL OUBLIE OU EST SONDOUK ADA3M, maintenant d'aprés ce que j compris ils vont vers la libéralisation des prix?!!!!!!


    WA IBADA LAH C ON FAIT 1 CALCUL TRES TRES SIMPLE: içi en france le SMIN C à pe prés 950 euro à pe prés soit 95000 CENTIMES (1 euro = 100 cent) et le cout de la baguette à la boulangerie est de 78 cent ça veut dire 0,000821%. prenant le cas du maroc: 130 cent / 16000 (le smic au maroc) = 0,008125%. est ce ke vous vouyez la différence?!!!!

    3ad zide lema we do: lydec dayera hala.....
     
  3. Saad.

    Saad. Accro

    J'aime reçus:
    99
    Points:
    48
    Re : Maroc : Hausses des prix des huiles et du pain

    le pain kay atar 3la kouuuulchi parceque c le symbole dial le cout de vie dabaa tchoufo !!!
     
  4. imadici

    imadici Pr. Ìpşø Fąċŧǿ...

    J'aime reçus:
    14
    Points:
    18
    Re : Maroc : Hausses des prix des huiles et du pain


    non non t'as tort le smig ici au maroc est de 1500 dh
    et si on donne 1dh40 au pain
    ==> 1.4/1500= 0.00093 contre 0.000821 en france
    finalement le maroc et la france ont le meme standatr si on pe l'appellé ainsi [17h]
     
  5. ha_ana

    ha_ana wa choufiya nta

    J'aime reçus:
    0
    Points:
    0
    Re : Maroc : Hausses des prix des huiles et du pain

    wa si imad:

    950/0,78=1217.94 ça ve dire qu'on pe acheter presque 1218 baguette ET N'OUBLIE PAS QUE 0,78 C LE PRIX A LA BOULANGERIE ALORS QUE LA QUASI-TOTALITE DES GENS EN FRANCE ACHETENT LE PAIN DES GRANDES SURFACES OU LE PRIX AVOISINE 45 cent et si on REFAIT LE CALCUL ça VA DONNER 950/0,45=2111.11 ALORS QU'au maroc d'aprés toi: 1500/1.4=1071.42.

    A TOI ET AUX CHERES LECTEURS DE VOIR LA DIFFERENCE.

    je sais que la france est la 5ème puissance mondiale et y a aucun intérêt de faire une comparaison mais ce que je voulais dire au début c'est que le pain au maroc fait partie des produits de première nécessité ajoutant à cela les 6 millions de pauvres alors qu'on france y a pas 6 millions de pauvres et le pain n'est pas du tout 1 produit de première nécessité.
     
  6. imadici

    imadici Pr. Ìpşø Fąċŧǿ...

    J'aime reçus:
    14
    Points:
    18
    Re : Maroc : Hausses des prix des huiles et du pain

    oui oui je te comprends, cette augmentation va donner un effet d'avalanche sur les autres produis commestibles.
    iwa allah ydir chi tawil delkhir.
     
  7. unnamed

    unnamed Visiteur

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    Re : Maroc : Hausses des prix des huiles et du pain

    3awtani zado fih .. wa golo Bazzzz ...
     
  8. souriante123

    souriante123 Alah akbar

    J'aime reçus:
    6
    Points:
    0
    Re : Maroc : Hausses des prix des huiles et du pain

    Oui pour l'huile zado fih mais le pain je suis pas au courant!
     
  9. souriante123

    souriante123 Alah akbar

    J'aime reçus:
    6
    Points:
    0
    Re : Maroc : Hausses des prix des huiles et du pain

    je viens d'ecouter a la radio que le prix du pain reste comme il est, ils vont pas l'augmenter apres une reunion faite ...... !!
     
  10. Adil-Amsterdam

    Adil-Amsterdam Touriste

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    18
    Re : Maroc : Hausses des prix des huiles et du pain

    Bazzzz [22h]
     
  11. Med Omar

    Med Omar MoUl DéTaILS-GaRoU PiPaS Membre du personnel

    J'aime reçus:
    813
    Points:
    113
    Re : Maroc : Hausses des prix des huiles et du pain

    khay sma7li index du cout de la vie kay ta7sab il sera infleunce mai je croi li ghady ytinfluenca bzaf houwa l pouvoir d'achat dial bnadem li ma3andouch o en+ avec la loi k'appilk l gouvernement dial kay 7ayad les subvention ghady tzad tas3ab o ra bdina kan 7asso biha f soukrar zit mazal taba l bouta o produit a base de petrole allah yastar o saf
     

Partager cette page