Maroc intempéries: inondation, effondrement d'habitation et de ponts et perturbations

Discussion dans 'Info du bled' créé par Info du bled, 27 Octobre 2008.

  1. Info du bled

    Info du bled Writer

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    Nador - Taza - Al Hoceima - Rabat - Les pluies torrentielles, qui se sont abattues dimanche matin sur Nador, ont provoqué l'inondation de plusieurs quartiers de la ville, causant l'arrêt de la circulation dans plusieurs grands artères totalement submergées par les eaux, a-t-on constaté sur place. [​IMG]
    Les principales artères de la ville et plusieurs quartiers ont été englouties par de fortes crues que les habitants qualifient d'exceptionnelles.

    Les eaux ont également envahis les immeubles via les toits et les habitants tentent d'empêcher l'eau de pénétrer dans leurs appartements et commerces.

    De longues queues de véhicules, bloqués, ont été formées dans plusieurs artères inondées occasionnant des embouteillages au niveau de certains carrefours de la ville.

    Les éléments de la protection civile de Nador s'emploient au niveau de l'oued Tirqaa (près de Béni Nsar) à secourir plusieurs personnes bloquées à l'intérieur de leurs véhicules, isolés par les flots, indique-t-on de source responsable. Pour le moment, l'on ne déplore aucune victime.


    Le délégué de l'équipement à Nador a fait état d'éboulements au niveau de plusieurs routes notamment les routes N16 et N2 reliant Nador et Al Houceima, précisant que ces routes sont ouvertes mais la circulation demeure difficile.

    D'un autre côté, pluies diluviennes, qui se sont abattues depuis jeudi dernier sur la commune rurale de Had Jbarna, ont entraîné l'effondrement d'un troisième pont "Feddane Al Bared" reliant les provinces de Taza et d'Al Hoceima.

    Deux autres ponts, à savoir celui de Bouklal (cercle d'Aknoul), reliant Taza et Al Hoceima, et celui de Boussili, reliant le cercle d'Aknoul et la commune rurale de Boussili, s'étaient effondrés auparavant suite aux inondations qui ont frappé la région, a-t-on appris, dimanche, auprès des autorités locales.

    La circulation est paralysée entre les deux provinces depuis la nuit de jeudi dernier en raison des crues des oueds d'Aknoul, d'Al Arbiâa Béni Meftah et d'Al Qods, ainsi que de certains oueds de la province d'Al Hoceima, ce qui a causé des dégâts matériels dans les quartiers avoisinant, ajoute-t-on de même source.

    Des représentants de l'autorité locale, de la direction régionale de l'équipement, de la gendarmerie royale, de la protection civile, ainsi que plusieurs élus se sont rendus aussitôt sur place pour prendre les mesures préventives à même d'atténuer les effets de ces intempéries, a précité la même source.


    Côté trafic, la circulation des trains sur le tronçon Tanger-Tanger Moghogha, interrompue suite aux inondations qui ont touché les régions du Nord et de l'Oriental, a été rétablie samedi à 7h00, tandis que le rétablissement du trafic ferroviaire est prévu ce dimanche après-midi sur le tronçon Béni Oukil-Oujda.

    Un communiqué de l'Office national des chemins de fer (ONCF), indique que le rétablissement de la circulation normale des trains a été obtenu grâce à la mobilisation rapide des équipes techniques d'intervention de l'Office.




    Source : emarrakech.info
     

Partager cette page