Maroc-Intempéries: Morts, blessés, sinistrés et dégâts matériels considérables

Discussion dans 'Info du bled' créé par Info du bled, 24 Octobre 2008.

  1. Info du bled

    Info du bled Writer

    J'aime reçus:
    3
    Points:
    0
    Rabat - Onze personnes sont mortes et une a été blessée dans l'effondrement de maisons dans la commune rurale de Driouch (province de Nador) consécutif aux crues exceptionnelles que la province a connues, dans la nuit de jeudi à vendredi, et qui ont atteint une valeur maximale de 2400 m3/seconde. [​IMG]
    Un communiqué du ministère de l'Intérieur précise vendredi que ces intempéries ont fait également des dégâts matériels dans certaines communes, dont l'effondrement d'une vingtaine de maisons et la submersion de plusieurs habitations.

    Les autorités locales et les services extérieures compétents ainsi que les élus sont mobilisés sur place pour apporter les premiers secours, précise la même source.

    D'un autre côté, les éléments de la protection civile déployés dans certaines zones de la ville de Tanger fortement touchées par les inondations ont repêché, dans la nuit de jeudi à vendredi, le corps d'un jeune homme que charriait le cours d'un oued en débordement, a-t-on appris auprès des équipes de secours.

    La victime aurait été traînée par les flots provoqués par les précipitations torrentielles qui se sont abattues sur la ville de Tanger durant l'après-midi de jeudi. Le corps de la victime a été repêché près de la zone industrielle de Tanger, qui a été totalement submergée par les eaux.

    Une autre victime vient d'être signalée par les services de la protection civile.

    Pour faire face à ces inondations qui ont affecté à différents degrés plusieurs quartiers et provoqué l'interruption de la circulation sur les principales axes routiers dans le périmètre urbain, des équipes des Forces Armées Royales et de la protection civile de Rabat sont arrivées en renfort, tard dans la nuit, pour prêter main forte dans les interventions de secours, d'assistance et de rétablissement de la circulation.

    Dans le cadre des mesures préventives et en prévision de la subsistance des perturbations climatiques, la délégation provinciale de l'éducation nationale a décidé de suspendre les cours, pour deux jours, dans l'ensemble des établissements scolaires de Tanger. Des élèves de plusieurs écoles ont été bloqués, jeudi après-midi, dans leurs établissements durant plusieurs heures.

    Les éléments de la Protection civile ont été notamment sollicités pour évacuer des élèves bloqués dans certains établissements scolaires. Une autre urgence a été d'évacuer des milliers d'ouvriers de la zone industrielle M'ghougha qui a été totalement submergée par l'eau.

    Un responsable de la zone industrielle qui compte plus de 150 usines a indiqué que le niveau d'eau a dépassé 1,20 m et les dégâts risquent d'être lourds pour les unités de production.

    Tard dans la nuit et après une accalmie des précipitations, des milliers d'ouvriers ont pu quitter la zone industrielle de M'Ghougha où le niveau de l'eau des crues a dépassé 1,50 m, a-t-on appris auprès des équipes de la protection civile qui ont aidé à l'évacuation des ouvriers.

    Dans la ville, la circulation a été complètement perturbée et à certains endroits les flots ont traîné des véhicules. Des milliers de voitures sont restées bloquées sur les routes durant plusieurs heures et la ville était totalement inaccessible du côté de Rabat, de Tétouan et de Ksar Sghir, durant plusieurs heures.

    Un train assurant la liaison Casablanca-Tanger a suspendu son voyage au niveau de la gare d'Asilah et a dû rebrousser chemin.

    Les pluies torrentielles qui se sont abattues tout au long de la journée de jeudi sur la ville de Tanger, atteignant à 19h00 une pluviométrie de 150 mm, ont provoqué l'arrêt total de la circulation à l'intérieur de la ville et au niveau de ses entrées à partir de Rabat, Tétouan et Ksar Sghir, indique un communiqué du ministère de l'Intérieur.

    Au cours d'une réunion d'urgence des responsables régionaux, présidée dans la soirée par le wali de la région Tanger-Tétouan et gouverneur de la préfecture Tanger-Asilah, M. Mohamed Hassad, deux principales priorités ont été retenues.

    La première concerne le contournement de la circulation sur la route Rabat-Tanger, principal accès à la ville du Détroit, vers le quartier ""Ziazen"", et la seconde l'évacuation de milliers d'ouvriers bloqués à l'intérieur des usines de la zone industrielle de M'Ghougha qui a été entièrement submergée par les eaux.

    Pluies presque générale sur tout le territoire national mais diluviennes sur certaines parties du royaume, les fortes précipitations qui se sont abattues mercredi sur la province de Taza ont occasionné d'importants dégâts matériels, notamment au niveau de la commune rurale d'Aknoul, indique-t-on auprès des autorités locales.

    Un pont reliant les communes Aknoul et Bouissli s'est partiellement effondré en raison des intempéries et plusieurs habitations et locaux commerciaux ont été submergés par les crues, précise-t-on de même source.

    En outre, le bâtiment de l'association locale de bienfaisance islamique a été également submergé par les crues et les barrières de protection de la route Taza-Al Hoceima ont été endommagées.

    Aussitôt alertés, des représentants des autorités locales, la Gendarmerie Royale et la protection civile se sont rendus sur les lieux afin de prendre les mesures à même d'atténuer les répercussions de ces intempéries, a-t-on ajouté.

    Des sources de la ville de Taza ont indiqué que les pluies diluviennes qu'a connues la région ont augmenté le niveau de l'eau des oueds de la province causant des dégâts matériels au niveau des quartiers avoisinants.


    [​IMG]


    [​IMG]


    [​IMG]






    Source : emarrakech.info
     

Partager cette page