Maroc: La fédération marocaine de pétanque, entre passé et futur...

Discussion dans 'Autres Sports' créé par kochlok03, 29 Septembre 2007.

  1. kochlok03

    kochlok03 Visiteur

    J'aime reçus:
    114
    Points:
    0
    Dans un peu plus de deux semaines, plus concrètement, après la fin du mois sacré du Ramadan, la pétanque reprendra ses droits au Maroc.

    Une reprise qui interviendra au lendemain des 43èmes Championnats du Monde qui se sont déroulés à Pattaya avec les bons résultats que l'on sait.

    A trois tirs de bouchon de la fin de la saison, cette reprise ne devrait guère soulever de surprises. Aussi, il faudrait certainement de ces quelques encablures qui nos sépare de la prochaine saison pour que d'ores et déjà le bureau fédéral, élu à la veille de Pattaya 2007, annonce les différentes mesures qu'il compte prendre pour relancer la pétanque au Maroc.

    Selon les quelques informations et confidences recueillies par Maghreb Pétanque auprès de certains dirigeants fédéraux, il semblerait que l'actuel président Fennane serait décidé de rompre avec les pratiques passées de laxisme et d'hibernation de l'ex-président Bennani.

    Selon ces mêmes sources, la FRMP (Fédération Royale Marocaine de Pétanque) envisagerait de mettre sur pied un programme de vulgarisation de la pétanque auprès des jeunes afin de pouvoir régénérer ce sport. Une mesure dont les prémices ont été, selon certaines sources, le rajeunissement de l'équipe nationale, avec en prime la nomination de Hafid Alaoui au poste de directeur technique national.

    Cette volonté de rajeunissement est on ne peut plus louable, mais il n'en reste pas moins que c'est le quotidien de la pétanque doit être revu. Si pour l'actuel bureau, il serait malintentionné de déjà faire des reproches, il n'en reste pas moins qu'il se doit de profiter des erreurs de son prédécesseur (et Dieu seul sait s'il y en avait) pour rectifier le tir.

    Aujourd'hui, la pétanque marocaine rime surtout avec alcool. Non pas que la principale et unique source de revenu des clubs soit l'alcool mais aussi et surtout parce que celui-ci est largement présent dans les concours. Il n'est pas rare de se voir opposé à des "joueurs" bourrés dès 10 heures du matin ou assister à des rixes provoquées par des coudes un peu trop levés. Ou de voir lors d'un concours des membres fédéraux, tapis dans un coin, vidant des bouteilles. Le Bel Exemple !!!

    Par ailleurs, la communication avec les clubs est aussi à revoir. Il est impensable à l'aube du troisième millénaire qu'un club soit avisé d'une réunion fédérale la veille au soir de celle-ci ou que celui-ci se doive de concourir chaque dimanche pour obtenir l'affiche du concours suivant.

    Toujours en matière de Communication et d'Image, il reste inconcevable qu'aussi bien les clubs que l'Equipe Nationale (!!!) puissent concourir dans des compétitions aussi officielles que les championnats du Maroc ou la Coupe du Trône sans tenues distinctives.

    Sur un autre registre, il serait plus qu'urgent que la FRMP se penche sérieusement sur le cas de l'arbitrage. En effet nombreux seraient les arbitres encore officiant bien qu'étant atteints par la limite d'âge et ce en l'absence d'un renouvellement de l’effectif.


    Tout ceci non pas pour décourager l’actuelle équipe fédérale mais pour signifier l’immensité de la tâche qui l’attend et les défis à relever.


    Source
     

Partager cette page