Maroc: La justice interpelle 17 parlementaires

Discussion dans 'Info du bled' créé par Le_Dictateur, 17 Octobre 2006.

  1. Le_Dictateur

    Le_Dictateur Visiteur

    J'aime reçus:
    85
    Points:
    0
    12 conseillers et 5 parlementaires ont raté vendredi la séance d'ouverture de la nouvelle année législative. Ils ont été déférés devant le parquet pour corruption liée aux élections du 8 septembre dernier pour le renouvellement du tiers sortant à la deuxième Chambre.

    Un scrutin entaché de plusieurs cas d'irrégularités qui ont été d'ailleurs relevées par la presse nationale, des ONG et par certaines formations politiques. Le département de la Justice, dans un communiqué, a affirmé que 67 personnes sont poursuivies pour "corruption, obtention et tentative d'obtention des voix d'un ou de plusieurs électeurs en contrepartie de présents ou de dons dans le but d'influer sur leur vote".

    La volonté du gouvernement de faire prévaloir la transparence lors des élections du 8 septembre était bien manifeste. A un mois de cette échéance, les ministres de l'Intérieur, Chakib Benmoussa et son homologue de la Justice, Mohamed Bouzoubaâ, ont signé une circulaire conjointe pour parer aux agissements de certains candidats faisant feu de tout bois qui leur garantit une place sous la coupole de la deuxième Chambre.


    Ladite circulaire avait mis en effet l'accent sur la mission des autorités qui ont été tenues d'assurer toutes les garanties juridiques et administratives nécessaires pour la moralisation du processusélectoral et ce via l'organisation d'élections transparentes et honnêtes, permettant de dégager une carte politique et sociétale issue de consultation populaire.

    Le communiqué du département de la Justice a également souligné que les investigations portent sur 166 affaires, dont 12 ont fait l'objet de plaintes déposées par des individus ou organisations et 154 affaires au sujet desquelles les parquets ont saisi la police judiciaire.

    Source - AllAfrica.Com
     

Partager cette page