Maroc - Pays-Bas : les nouveaux sillons du partenariat

Discussion dans 'Info du bled' créé par freil, 9 Septembre 2005.

  1. freil

    freil Libre Penseur

    J'aime reçus:
    52
    Points:
    48
    L'élargissement de la coopération maroco-hollandaise à plusieurs secteurs a été au centre d'entretiens que la ministre néerlandaise du Commerce extérieur, Karien Van Gennip, a eus avec plusieurs hauts responsables marocains. Ainsi, les moyens de développer et d'intensifier la coopération bilatérale dans les domaines agricole et des pêches maritimes ont été passés en revue entre le ministre de l'Agriculture, du Développement rural et des Pêches maritimes, Mohand Laenser, et Mme Van Gennip.

    L'accent a été ainsi mis sur la nécessité de donner plus de «tonus» à la formation et à la recherche, afin de ne pas se limiter seulement à l'excellente coopération institutionnelle.

    La ministre néerlandaise a indiqué que sa visite au Maroc reflète la volonté de son pays de renforcer ses relations commerciales avec le Royaume à même d'insuffler la coopération bilatérale. Le secteur agricole, a-t-elle dit, «demeure l'une des grandes opportunités que les deux parties doivent explorer.

    Elles doivent non seulement intensifier leurs relations bilatérales, mais également accroître le volume des exportations et des échanges commerciaux».

    Exprimant la disposition des Pays-Bas à apporter assistance et leur savoir-faire dans ce domaine, Mme Van Gennip a souligné «la nécessité de cibler et de tirer profit des autres opportunités de coopération qui s'offrent, notamment dans le domaine de l'eau, à travers le transfert des connaissances et de technologies».


    Lors de sa visite au Maroc, la ministre néerlandaise s'est également entretenue avec le ministre du Commerce extérieur, Mustapha Mechahouri. Rencontre à l'issue de laquelle les deux parties ont estimé que le développement des relations commerciales est essentiellement tributaire de l'encouragement des relations d'investissement et de la création de partenariats entre les opérateurs économiques des deux pays.


    LE MATIN
     

Partager cette page